Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
juil 2015

Utiliser des souffleries pour améliorer la conception d’aéronefs

Dans son projet de recherche, Sarahi pourrait simuler la façon dont le mouvement de l’air sur un avion gros porteur change en fonction des caractéristiques physiques du fuselage de l’appareil. Des modifications pourraient ensuite être apportées à la conception de l’aéronef afin qu’il consomme moins de carburant grâce à un meilleur aérodynamisme.

« Cette expérience m’a démontré qu’au Canada, vous pouvez accomplir tout ce que vous voulez si vous y mettez l’effort », affirme Sarahi Anguiano Gutierrez, étudiante en génie mécanique au Tecnológico de Monterrey, au Mexique. 

Dans le cadre d’un stage de recherche Mitacs Globalink sous la supervision de Hachimi Fellouah de l’Université de Sherbrooke (Québec), Sarahi participe à des travaux de recherche sur le comportement du flux d’air autour d’un objet aérodynamique placé dans une soufflerie. Le but de cette recherche est de comprendre dans quelle mesure divers types d’objets modifient le flux d’air dans une soufflerie. Les résultats de ce projet pourraient contribuer à améliorer la conception de machines et d’ouvrages aérodynamiques comme les aéronefs, les automobiles et les ponts.

Par exemple, dans son projet de recherche, Sarahi pourrait simuler la façon dont le mouvement de l’air sur un avion gros porteur change en fonction des caractéristiques physiques du fuselage de l’appareil. Des modifications pourraient ensuite être apportées à la conception de l’aéronef afin qu’il consomme moins de carburant grâce à un meilleur aérodynamisme. Les mêmes constatations peuvent être appliquées aux automobiles, tandis que dans le cas des ponts, leur stabilité pourrait être améliorée en intégrant à leur conception des notions sur le comportement du vent.

Sarahi apprécie l’occasion qui s’offre à elle d’effectuer de la recherche pratique et de découvrir les attraits de la belle province.

« Sherbrooke a beaucoup plus à offrir que je ne le pensais. Il y a toujours quelque chose de nouveau à faire ici, et j’ai beaucoup de plaisir à apprendre le français en parlant avec les Québécois! » 

Ayant visité la ville de Québec — « La plus belle ville que j’ai vue de ma vie! » — et Montréal — « Il y a tant de choses à voir à Montréal! » — Sarahi est curieuse d’explorer les possibilités que lui réserve le Canada en ce qui concerne son avenir.

« J’aimerais sûrement revenir pour poursuivre mes études supérieures. Il y a beaucoup de projets de recherche qui correspondent à mes domaines d’intérêt et tant de possibilités pour moi ici, au Canada. »

 


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement du Quebec de leur soutien à l’égard du stage de recherche Globalink dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Globalink reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Saskatchewan et de Research Manitoba.

Mitacs est fier de collaborer avec des partenaires internationaux pour appuyer le programme Globalink, notamment le Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior du Brésil, le China Scholarship Council, Campus France, le ministère du Développement des ressources humaines de l’Inde, l’Institut technologique d’études supérieures de Monterrey du Mexique, l’Université nationale autonome du Mexique et le ministre de l’Éducation de l’Arabie Saoudite.


Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca