16 000 +

projets de recherche et d’innovation financés

858 +

millions de dollars investis au cours des 10 dernières années

250 M$

investis en 2019-2020

33 000

chercheurs dans notre réseau

6 000 +

entreprises partenaires

117

partenaires postsecondaires

6 000 +

stages de recherche internationale

1 450 +

cours de perfectionnement professionnel

22 000 +

participants aux formations
The pandemic has accelerated the need for 5G
The pandemic has accelerated the need for 5G
Blogue

La pandémie a précipité

la nécessité de se doter

de la technologie 5G

Points clés

  • Les applications 5G qui nous semblaient être encore éloignées sont désormais nécessaires à cause de la pandémie.
  • L’augmentation du télétravail et de l’enseignement à la maison ainsi que de la diffusion en continu de contenu de divertissement a multiplié la demande à l’égard du réseau, soulignant la nécessité d’avoir des réseaux robustes et fiables.
  • Les communautés rurales ont particulièrement été touchées, car elles n’avaient même pas accès à la technologie 4G.

J’ai commencé à rédiger ce billet il y a un an, en mars 2020, afin de donner suite à mon article Qu’est-ce que la 5G et pourquoi devrait-on s’en soucier? Le monde a depuis été bouleversé en raison de la pandémie de COVID-19. Ainsi, la plupart d’entre nous avons dû nous adapter à un nouvel environnement — au travail comme à la maison — et à beaucoup plus de stress au cours des derniers mois.

Les gouvernements et les organisations se sont également adaptés. De nombreux organismes de financement dans la plupart des provinces canadiennes ainsi que le gouvernement fédéral ont ajusté leurs stratégies et leur financement afin de trouver des solutions pour lutter contre la COVID-19 et aider la population canadienne.

Une autre chose est devenue extrêmement évidente : j’ai réalisé que de nombreuses applications 5G qui nous semblaient intéressantes ou amusantes et que l’on pensait voir apparaître dans quelques années sont devenues d’une nécessité extrême.

Une augmentation de la demande de réseau

L’éclosion du coronavirus et la hausse du télétravail et de l’enseignement à la maison qui en a découlé augmentent la demande à l’égard du réseau, soulignant la nécessité d’avoir des réseaux robustes et fiables. De plus, la hausse correspondante de la demande à l’égard du divertissement en continu (télévision, films) a devancé d’au moins quelques années, sinon plus, la nécessité de se doter de réseaux plus solides et de nouvelles technologies comme la 5G. Les communautés rurales ont particulièrement été touchées, car elles n’ont même pas accès à la technologie 4G alors que de nombreuses villes ont déployé la 5G. Cette situation est injuste et difficile pour de nombreuses personnes à l’extérieur des centres urbains. Les gouvernements fédéral et provinciaux ont fait du déploiement d’Internet haute vitesse dans des communautés éloignées une priorité qui, espérons-le, se concrétisera en 2022.

Pour la Ville de Terrebonne, les nouvelles technologies sont avant tout un moyen d’améliorer les services à nos citoyens, mais d’abord nous devons analyser les impacts et les réels avantages.

Rémi Asselin, directeur, direction des services informatiques, Ville de Terrebonne

Les municipalités bénéficieront aussi d’une meilleure connectivité 5G, selon un article de l’Institute of Electrical and Electronic Engineers (IEEE), une association mondiale visant le développement, la mise en œuvre et la maintenance de produits et de services axés sur la technologie :

« La technologie sans fil 5G de nouvelle génération a le pouvoir de transformer les communautés locales en villes intelligentes. Avec l’aide de capteurs connectés aux réseaux 5G, les responsables locaux seraient en mesure de collecter des données qui leur indiqueraient comment améliorer la qualité de l’air et prévenir les feux de forêt, les feux de circulation pourraient “communiquer” entre eux afin de réduire la circulation, et les agriculteurs auraient une idée de la façon d’augmenter le rendement des récoltes. Malheureusement, les réseaux 5G posent des défis aux communautés locales. Afin de fournir les services d’Internet haute vitesse promis par les réseaux 5G, des “stations de base” doivent être érigées à proximité les unes des autres (séparées d’environ 150 m sur de longues distances). Ainsi, de grandes antennes de près d’un mètre devront être fixées aux immeubles, poteaux de téléphone et autres infrastructures. »

Bien entendu, d’autres exemples émergeront, portés par la façon dont notre monde a changé en si peu de temps. Aujourd’hui, la capacité limitée du réseau par rapport aux demandes que nous lui imposons pose problème. Nous devrons donc déployer de nouveaux équipements rapidement pour répondre à nos besoins immédiats et futurs.

Cela comprend non seulement des antennes améliorées chez les fournisseurs de services de télécommunications et une capacité accrue des centres de données, mais aussi des solutions infonuagiques en périphérie, des ordinateurs puissants et des outils d’automatisation pour organiser un grand nombre de machines et de capteurs, des ordinateurs et des accessoires pour offrir des expériences immersives aux consommateurs, aux joueurs et aux clients, ainsi que des solutions et des services de santé connectés, pour ne citer que quelques exemples. On estime qu’en 2026, le marché atteindra 1,307 milliard de dollars américains.

Image : Mon dernier événement en personne sur la 5G le 11 mars 2020 au Centech de l’ÉTS. Le même jour, l’OMS a officiellement qualifié la COVID-19 de pandémie.

Centre : Eric Larochelle, PDG, Larochelle Groupe Conseil. Droite : Claude Carrier, directeur, Ingénierie, Services mondiaux avancés, Ciena.

36746
Bernard Duval

Bernard Duval

Gestionnaire de compte
National

Bernard Duval est un conseiller en gestion de la transformation technologique qui se concentre sur les technologies perturbatrices du 5G. Il gère plusieurs projets de recherche collaborative entre le secteur privé et des universités dans le cadre du projet ENCQOR, le premier corridor d’infrastructure numérique 5G précommercial du Canada.

Des organisations avec qui nous avons travaillé

Unilever Logo

Government logos