16 000 +

projets de recherche et d’innovation financés

858 +

millions de dollars investis au cours des 10 dernières années

250 M$

investis en 2019-2020

33 000

chercheurs dans notre réseau

6 000 +

entreprises partenaires

117

partenaires postsecondaires

6 000 +

stages de recherche internationale

1 450 +

cours de perfectionnement professionnel

22 000 +

participants aux formations
Cleantech and artificial intelligence
Artificial intelligence is key to advancing cleantech
Blogue

L’intelligence artificielle est essentielle

au progrès des technologies propres

Points clés

  • L’IA optimise les pratiques actuelles en matière de technologies propres et prépare le terrain pour l’avenir.
  • L’IA et l’apprentissage machine offrent la possibilité d’assurer l’efficacité industrielle et la décarbonisation dans de nombreux secteurs.
  • Les petites et grandes entreprises ont recours à l’intelligence artificielle pour réduire leur empreinte carbone et bâtir un avenir plus vert.

Mitacs a récemment abordé le croisement de l’intelligence artificielle et des technologies propres avec deux grands experts. Spécialisée en technologies propres, Ivette Vera-Perez est cheffe d’équipe de Mitacs pour le groupe de gestion des comptes. Ivette siège au conseil d'administration d'Ontario Clean Technologies Industry Association (OCTIA). Tibor Turi est directeur général de SOSCIP, un consortium de membres du milieu universitaire et de l’industrie qui appuie des projets de recherche menés en collaboration au moyen de services d’établissement de partenariats et d’accès aux plateformes informatiques à la fine pointe.

Dans quelle mesure l’IA est-elle utile aux technologies propres à l’heure actuelle? Quels types de moyens innovateurs les entreprises de technologies propres utilisent-elles et pourquoi est-ce si important?

Tibor : L’intelligence artificielle (IA) contribue actuellement aux technologies propres sur le plan exploratoire et opérationnel. Sur le plan exploratoire parce que les technologies propres et l’IA s’intéressent toutes deux à la résolution de problèmes concrets importants qui poussent les chercheurs et les entrepreneurs aux frontières de l’innovation. Adopter des technologies qui peuvent transformer le monde est au cœur de la raison d’être des technologies propres et de l’IA. Sur le plan opérationnel parce qu’on utilise déjà beaucoup l’IA dans les technologies propres. De l’énergie à l’eau, en passant par les déchets et plus encore, l’IA vise à optimiser les pratiques actuelles en matière de technologies propres et prépare le terrain pour l’avenir.

Un exemple que je trouve particulièrement intéressant est l’utilisation de l’IA dans la conception de nouveaux matériaux. En appliquant l’intelligence artificielle pour découvrir de nouveaux moyens de combiner les structures atomiques et subatomiques, nous pouvons développer les matériaux dont nous aurons besoin pour créer la prochaine génération de produits révolutionnaires de technologies propres de façon plus efficace et durable. SOSCIP appuie des projets comme ceux-ci, et notre base de données comporte des projets de recherche comme celui-ci et celui-ci qu’il vaut la peine de souligner.

Ivette : L’IA est au cœur de la révolution industrielle actuelle, et elle sera certainement de plus en plus pertinente pour l’industrie des technologies propres au cours de la prochaine décennie. Les technologies habilitantes, y compris la robotique, l’IA et l’apprentissage machine, offrent l’occasion d’assurer l’efficacité industrielle et la décarbonisation dans de nombreux secteurs. Elles permettent également aux entreprises de technologies propres de croître et aux secteurs traditionnels d’intégrer les technologies propres, alors que la nécessité de suivre le rythme de l’automatisation est capitale pour que les industries puissent être concurrentielles.

L’évaluation des risques climatiques est un domaine où on se sert de l’IA, et son potentiel dans d’autres domaines est énorme. Les domaines environnemental et climatique sont très complexes, et leurs grands ensembles de données font en sorte qu’il est souvent difficile de s’y retrouver. Les outils axés sur l’intelligence artificielle rendent ces tâches réalisables et plus précises.

Tibor : Chez SOSCIP, nous avons soutenu des projets d’IA qui consistent à simuler des environnements de crise ainsi qu’à s’y préparer, à assurer une surveillance environnementale ainsi qu’à appliquer des lois connexes et à améliorer les prévisions météorologiques et de catastrophe ainsi que l’intervention connexe.

Les possibilités inhérentes à l’IA sont continuellement réinventées par des partenariats de collaboration divers. Pour ceux d’entre nous qui travaillent pour l’avenir de l’IA dans les technologies propres et dans cet écosystème, l’optimisme est de mise.

Les petites et grandes entreprises ont recours à l’intelligence artificielle pour réduire leur empreinte carbone et bâtir un avenir plus vert.

Pouvez-vous donner des exemples d’entreprises qui ont recours à l’IA pour favoriser les technologies propres?

Tibor : Chez SOSCIP, nous sommes fiers d’avoir trois membres qui font d’énormes progrès grâce à l’IA pour réduire leur empreinte carbone et favoriser une économie verte. Unilever, Loblaw Companies ltée et IBM sont des exemples d’entreprises qui se servent de l’IA pour s’attaquer aux inefficacités et aux coûts externes de leurs unités opérationnelles. Pour améliorer leurs chaînes d’approvisionnement ou régler des questions essentielles en matière de logistique, de durabilité et d’utilisation d’énergie, le fait que ces entreprises adoptent et maîtrisent des technologies transformatrices aura des répercussions considérables sur le renforcement de la résilience et de la compétitivité de l’économie canadienne.

Quant aux partenaires de l’industrie soutenus par SOSCIP, j’aimerais souligner le travail de Greenland International Consulting qui a collaboré avec l’Université de Guelph pour améliorer le modèle de bassin hydrographique CANWET, ainsi que de Trojan Technologies qui a travaillé avec l’Université Western pour créer des modèles numériques de dynamique des fluides de l’oxydation des micropolluants dans l’eau et les bassins hydrographiques.

Ivette : EAIGLE inc. est une entreprise de technologies propres établie en Ontario qui a développé son propre logiciel de surveillance des foules alimenté par l’IA afin de soutenir les activités d’installations durables et, par exemple, d’optimiser en temps réel l’utilisation de l’eau douce.

CERT Systems inc. a développé une technologie pour convertir le dioxyde de carbone en produits chimiques à l’aide d’eau et d’électricité renouvelable dans un système appelé un électrolyseur de CO2.

RainGrid a développé un réseau électrique intelligent d’eau de pluie pour appliquer la gestion en temps réel des conditions météorologiques par l’IA et l’automatisation de l’Internet des objets à des réservoirs d’eau de pluie résidentiels passifs. L’IA permet de déterminer quelle quantité d’eau de pluie s’écoulera des toits des maisons compte tenu des précipitations prévues et de la superficie des toits, tandis que le réservoir automatisé par l’Internet des objets la récolte, filtre et stocke dans un réservoir de taille appropriée.

Quels rôles Mitacs et SOSCIP jouent-ils dans ce domaine? Pourquoi est-il important de travailler ensemble?

Tibor : Notre rôle dans l’écosystème de l’innovation compte deux volets. Nous appuyons des projets qui ont besoin de la puissance de l’IA et de la science des données pour accélérer le développement de produits et services. Nous gardons aussi une vision à long terme, ce qui signifie établir des liens et renforcer la capacité de nos membres et de nos partenaires. Nous appliquons notre mandat visant à accélérer l’adoption et la maîtrise des technologies transformatrices, de la fabrication de pointe aux médias numériques, en passant par l’eau et l’énergie, et nous sommes déterminés à garantir que tous ceux qui ne bénéficient pas de la technologie à l’heure actuelle aient l’occasion de participer à la prochaine vague numérique.

Il est essentiel que SOSCIP et Mitacs travaillent de concert, car ensemble nous apportons une plus grande valeur. Nos organisations sont incroyablement complémentaires. En unissant nos efforts, nous pouvons appuyer des projets avec du financement, des partenariats et des ressources informatiques essentiels à la réussite à court terme et à long terme des entreprises et des équipes de recherche participantes.

Ivette : Les propositions de valeur de Mitacs et de SOSCIP sont complémentaires et peuvent offrir à des entreprises un accès complet à des talents universitaires, mais aussi un cadre de calcul à haute vitesse pour répondre à leurs besoins de manipulation de données les plus exigeants.

Nos organisations peuvent jouer un rôle important pour aider à fidéliser ainsi qu’à attirer les talentueux spécialistes en IA et en apprentissage machine dont nous avons besoin, en offrant davantage la possibilité aux entreprises en démarrage et aux PME au croisement de l’IA et des technologies propres de trouver des recrues hautement qualifiées.

 

Nous nous engageons à accélérer l’innovation en technologies propres au Canada via l’adoption de technologies transformatrices. Jusqu’au 31 mars, les entreprises de technologies propres ontariennes peuvent accéder plus facilement à des talents de classe mondiale, des infrastructures de calcul de pointe et un appui pour exploiter leurs #données grâce à Mitacs et SOSCIP. Pour en savoir plus, visitez www.soscip.org/CleanTech pour plus de renseignements.

36742
39441

Ivette Vera-Perez

Cheffe d’équipe chez Mitacs
National

Ivette Vera-Perez est chef d’équipe de Mitacs pour le groupe de gestion de compte. Elle dirige un groupe multidisciplinaire de gestionnaires de comptes à travers le Canada avec le mandat d’aider le secteur privé à obtenir les meilleurs talents afin de faire progresser l’innovation.

Tibor Turi

Directeur exécutif de SOSCIP

Tibor Turi est directeur général de SOSCIP, un consortium de membres du milieu postsecondaire et de l’industrie qui appuie des projets de recherche menés en collaboration au moyen de services d’établissement de partenariats et d’accès aux plateformes informatiques à la fine pointe.

Des organisations avec qui nous avons travaillé

Government logos