Arrêtez. Évaluez et écoutez : une discussion avec l’équipe d’évaluation de Mitacs

03/23/2017

Si vous êtes un participant aux programmes Mitacs, vous avez probablement été exposé à un outil d’évaluation comme un sondage ou un rapport de fin de projet. Mais vous pourriez être surpris d’apprendre que nous avons un service qui est dévoué à comprendre et à évaluer vos réponses et à aider à façonner comment nous gérons nos programmes. Pour en apprendre plus sur l’équipe d’évaluation et son travail, nous avons parlé à Jackie Hallet, Spécialiste principale de l’évaluation.

Commençons avec la base : Dans un contexte d’affaires, qu’est-ce que l’évaluation, exactement?
D’après les manuels, c’est une recherche systématique du mérite d’une intervention. Dans le cas de Mitacs, l’intervention est un programme; plus spécifiquement, tous nos programmes. L’évaluation de programme est une forme de recherche sociale appliquée qui est commandée afin de façonner la prise de décisions.

À Mitacs, notre équipe d’évaluation cible surtout la mesure du rendement des programmes ou en d’autres mots, comment les programmes performent comparativement à leurs résultats souhaités.

Pourquoi une organisation comme Mitacs a-t-elle besoin d’une équipe d’évaluation et d’une stratégie d’évaluation?
Nos programmes sont élaborés afin de faire des changements positifs au paysage de l’innovation canadienne, nous devons donc être capables de mesurer et de décrire les changements qui découlent de la participation à nos programmes.

Une équipe d’évaluation et une stratégie d’évaluation surveillent le rendement de nos programmes, assurent que la mise en œuvre des programmes demeure efficiente et efficace et captent les résultats immédiats et à long terme de nos programmes.

Quels sont certains des outils communs utilisés par l’équipe d’évaluation?
L’outil que nous utilisons le plus actuellement pour capter la satisfaction des participants aux programmes et les résultats est l’humble sondage.

Pour les résultats immédiats et à moyen terme, nous sondons les participants aux programmes environ trois mois après la fin de leurs projets individuels. Pour les résultats à long terme, nous avons un cycle d’études longitudinales qui sont distribuées à des groupes d’anciens participants chaque trois ans.

Les anciens stagiaires sont mes participants préférés parmi ceux-ci; c’est tellement inspirant de voir où ils sont rendus depuis qu’ils ont participé à un programme Mitacs. Certains lancent leur entreprise, d’autres sont embauchés par leur organisme partenaire... Peu importe, presque tous disent que leurs perspectives de carrière se sont améliorées après leur stage. C’est ce que j’aime entendre, surtout dans une économie difficile!

Pourquoi les sondages comme ceux ci-dessus sont-ils les meilleurs outils à utiliser? Quels sont quelques-uns des autres outils généralement utilisés en évaluation?
Les sondages sont excellents pour obtenir des données d’une large gamme (et grand nombre) de participants. Ils sont peu coûteux, efficaces, opportuns et standardisés afin de réduire les biais. D’autres modes de collecte de données communs sont les groupes de discussion, les études de cas et les entrevues d’intervenants clés. Ce sont des entrevues qualitatives, en profondeur où il y a entre 15 et 35 personnes qui ont été choisies pour leur connaissance directe sur un sujet particulier.

En fait, l’équipe d’évaluation réalisera des entrevues d’intervenants clés avec d’anciens participants très bientôt. Bien que les sondages soient excellents pour capter beaucoup de données, l’information obtenue dans des sondages a quelques fois besoin d’être explorée plus en profondeur.

Dans notre prochaine recherche, nous réaliserons des entrevues individuelles avec un groupe choisi d’anciens participants à Accélération afin de déterminer quel impact le programme a eu, s’il y en a, sur leur décision de devenir entrepreneurs. Selon les données longitudinales, nous savons que 14 % des anciens stagiaires Accélération s’impliquent en entrepreneuriat et c’est un domaine d’intérêt croissant pour Mitacs et les universités canadiennes. Nous voulons donc savoir comment mieux soutenir les entrepreneurs au Canada.

Merci d’avoir pris le temps de nous aider à en apprendre plus. Pour terminer, avez-vous des conseils pour les personnes ou les organisations qui cherchent à mettre en œuvre leurs propres stratégies de mesure du rendement?
Les modèles logiques et les stratégies de mesure du rendement devraient être développés dès la création d’un programme. Un modèle logique est un outil excellent pour fournir une vue d’ensemble des principales composantes d’un programme, ses effets attendus et les liens de causalité théoriques entre le programme et ses objectifs.

En résumé, la mesure du rendement et l’évaluation de programme ne devraient pas être ajoutés à mi-chemin ou à la fin du programme : si vous planifiez un cadre de mesure du rendement dès le début, d’évaluer les résultats se fera facilement.


 

Lisez certains travaux de l’équipe d’évaluation de Mitacs :

 

 

 


Contact pour les médias
 

Heather Young
Directrice, Communications
Mitacs
hyoung@mitacs.ca
604-818-0020