Converser avec assurance : comment éviter ces silences gênants

07/22/2015
Par Gayle Hallgren et Judy Thomson

« Je ne sais pas quoi dire », voilà l’une des principales difficultés que rencontrent les gens lorsque vient le moment d’entamer une conversation avec une personne qu’ils ne connaissent pas. Les gens peuvent penser qu’ils n’ont rien d’intéressant à dire pour lancer la conversation ou que leur interlocuteur ne sera pas intéressé par leurs propos. Même s’ils amorcent la conversation en parlant de tout et de rien, ils peuvent se rendre compte qu’ils ont épuisé tous les sujets après quelques minutes.

Si vous avez déjà vécu une pareille situation, suivez les cinq conseils ci-dessous pour faciliter vos communications et vos conversations :

Détendez-vous et écoutez

Ne vous préoccupez pas de mener la conversation; apprenez plutôt à bien écouter. Pour ce faire, il faut :

  • Maintenir un contact visuel. Ne parcourez pas la pièce des yeux ou ne jetez pas un coup d’œil à votre téléphone.
  • Hocher de la tête de temps à autre. C’est un signal non verbal qui montre à votre interlocuteur que vous l’écoutez pour assimiler ce qu’il dit.
  • Dire quelque chose de temps en temps, ne serait-ce que pour réaffirmer votre présence : « Bon point! », « Intéressant, je ne savais pas ça. », « Comment c’était? ».

Engagez la conversation

Il est bon d’avoir quelques comportements conversationnels polis verbaux et non verbaux comme ceux indiqués ci-dessus, mais viendra un moment où il vous faudra vraiment engager la conversation. Et savez-vous quoi? C’est plus facile que vous le pensez.

Posez des questions : plus vite vous le ferez, plus vite vous participerez activement à la conversation. Vous pouvez également approfondir un sujet pour lequel vous découvrirez peut-être des expériences ou des intérêts communs. La plupart des gens abandonnent la conversation trop hâtivement et ratent les éléments d’information qui se trouvent sous la surface.

Posez une question pertinente

Si vous vous concentrez sur ce que dit votre interlocuteur, pensez à une question que vous pourriez lui poser pour en savoir davantage. Pour la plupart, les gens posent des questions suivant la logique de la conversation, mais il est également utile d’avoir des connaissances générales. 

Par exemple, si vous ne connaissez pas beaucoup la ville, lisez les journaux locaux ou renseignez-vous sur les noms des équipes sportives ou des politiciens de la région. C’est plutôt embarrassant lorsqu’une personne parle d’une personnalité publique et que son interlocuteur dit : « De qui s’agit-il? »

Demeurez engagé même lorsque c’est difficile

Vos conversations ne seront pas toutes des expériences intellectuellement stimulantes. La plupart du temps, les gens veulent apprendre à connaître leur interlocuteur, trouver des points en commun et voir les choses de son point de vue. 

Lorsque la discussion ne porte pas sur un domaine qui vous intéresse particulièrement, c’est l’occasion pour vous d’apprendre quelque chose de nouveau. Ce changement d’attitude peut faire toute la différence.

Débarrassez-vous de ces silences gênants

Nous avons tous vécu ces situations où la conversation tombe à plat. Si cela vous arrive, n’attendez pas trop longtemps avant que quelqu’un parle. S’il ne vous semble pas approprié de poser une question concernant la conversation, vous pouvez dire : « Dans un autre ordre d’idée, que pensez-vous de…? »

D’autres conseils pour converser avec assurance

  1. Il est tout à fait normal d’être mal à l’aise de parler avec une personne que vous ne connaissez pas. De nombreuses personnes sont comme vous.
  2. Au lieu de penser à ce vous allez dire ensuite, écoutez pour bien comprendre votre interlocuteur.    
  3. Le moyen le plus facile de soutenir la conversation consiste à poser une bonne question. Il n’est pas nécessaire que ce soit une question profonde et complexe à plusieurs volets; c’est une bonne question lorsque la réponse vous intéresse.

 

Gayle Hallgren et Judy Thomson, CA, sont les animatrices des ateliers Mitacs Étapes suivants : Aptitudes de réseautage, Aptitudes de communication et Professionnalisme et compétences relationnelles. Vous trouverez des guides et des conseils utiles gratuits sur leur site Web www.shepalearning.com

 

 

 


Contact pour les médias
 

Heather Young
Directrice, Communications
Mitacs
hyoung@mitacs.ca
604-818-0020