Flash Recherche : Améliorer le traitement pour le cancer de la prostate

09/02/2015

Le cancer de la prostate est la deuxième cause de décès liés au cancer chez les hommes au Canada. La thérapie focale par ablation (TFA) est un traitement bien adapté.  Toutefois, elle n’est pas couramment employée parce qu’il est difficile de localiser avec précision les lésions cancéreuses. En ayant recours à l’imagerie par résonance magnétique (IRM), on pourrait accroître considérablement la précision de la TFA.

Une stagiaire du programme Mitacs Accélération du Département d’imagerie biomédicale de l’École Polytechnique de Montréal s’est penchée sur l’amélioration de l’efficacité de la TFA utilisée avec l’IRM en partenariat avec Polymer Robotics.

Sur quoi porte la recherche?

Le cancer de la prostate est la deuxième cause de décès liés au cancer chez les hommes au Canada. La détection précoce du cancer de la prostate joue un rôle très important, permettant d’obtenir des taux de survie après cinq ans atteignant presque 100 %. L’imagerie par résonance magnétique (IRM) se révèle un outil de détection précoce utile pour déceler de petites tumeurs (5 mm). La thérapie focale par ablation (TFA) est une technique qui convient très bien pour traiter le cancer de la prostate, présentant peu d’effets secondaires négatifs comparativement à d’autres traitements. La TFA n’est pas couramment employée parce qu’il est difficile de localiser avec précision la lésion cancéreuse et d’atteindre la cible. La mise au point d’un outil axé sur l’IRM pour accroître la précision et l’efficacité de la TFA pour traiter le cancer de la prostate pourrait déboucher sur un traitement plus sécuritaire et plus efficace de cette maladie.

En quoi a consisté le travail des chercheurs?

Les chercheurs ont collaboré avec Polymer Robotics pour mettre au point une plateforme de navigation qui pourrait être utilisée pour planifier la position des cibles pour le diagnostic et le traitement du cancer de la prostate. Cette plateforme sera utilisée avec l’IRM pour guider un robot manipulateur d’aiguille afin de permettre au chirurgien de localiser la lésion et de cibler plus efficacement cette zone précise.

Ce projet a nécessité l’élaboration d’un document des exigences (DE) pour la mise au point de la plateforme d’imagerie, l’utilisation du DE pour évaluer quatre plateformes vendues dans le commerce, l’intégration de la plateforme de navigation à un contrôleur matériel ainsi que la création d’un document détaillé sur le flux des travaux.

Quels sont les aboutissements de la recherche?

Les chercheurs ont été en mesure d’élaborer le DE et de choisir une plateforme disponible commercialement qui soit appropriée. Ils ont également créé un diagramme de transition des états de transition permettant l’intégration de la plateforme de navigation au contrôleur matériel. Le document sur le flux des travaux rédigé par les chercheurs facilitera la mise au point de l’interface utilisateur de la plateforme et la conception du plan d’essai.

Comment cette recherche pourrait-elle vous servir?

Cette recherche servira à développer un logiciel de navigation d’imagerie et une plateforme de navigation permettant d’obtenir des résultats reproductibles dans un contexte clinique. Elle pourrait en fin de compte déboucher sur une nouvelle plateforme de navigation approuvée par la FDA pour un dispositif de guidage d’aiguille de Polymer Robotics.

Au sujet des chercheurs

La recherche a reçu le soutien du programme Mitacs Accélération.

Claudia Chevrefils est une boursière postdoctorale en imagerie biomédicale à l’École Polytechnique de Montréal, à Montréal (Québec). Samuel Kadoury est professeur en génie biomédical et titulaire d’une chaire de recherche du Canada en interventions assistées et en imagerie médicale à l’École Polytechnique de Montréal, à Montréal (Québec). David Bouchard est PDG de Polymer Robotics, à Sherbrooke (Québec).


En partenariat avec ResearchImpact, nous examinons les résultats obtenus dans le cadre des stages Mitacs Accélération. ResearchImpact est un réseau pancanadien de 11 universités déterminées à maximiser l’incidence de la recherche universitaire dans l’intérêt social, économique, environnemental et de la santé des Canadiens. Mitacs et ResearchImpact se sont engagés à démontrer que la recherche peut avoir une incidence positive sur tous les aspects de la vie.

 

 

 


Contact pour les médias
 

Heather Young
Directrice, Communications
Mitacs
hyoung@mitacs.ca
604-818-0020