Grâce à l’IA, une assistante médicale virtuelle guide les Canadiens concernant toutes les questions liées à la pandémie

06/29/2020
Des étudiants chercheurs de Montréal aident à créer « Chloé pour la COVID-19 », une ressource interactive et automatisée gratuite

Montréal (Québec), 25 juin 2020  Vous avez été en contact avec une personne atteinte de la COVID-19 et vous ne savez pas quoi faire? Vous devez vous auto-isoler et vous avez besoin de soutien? Alors que la liste des symptômes liés au coronavirus évolue en permanence, vous vous demandez si vous êtes infecté?

Le leader montréalais des soins de santé virtuels Dialogue apporte aux Canadiens des réponses en temps réel à ces questions et à bien d’autres en lien avec le coronavirus grâce au lancement d’une assistante médicale virtuelle baptisée Chloé pour la COVID-19. Facile à utiliser et automatisée, cette ressource s’appuie sur l’intelligence artificielle pour apporter un appui quotidien aux personnes en isolement et leur indiquer où et quand se faire tester pour le virus, en plus de répondre à un grand nombre de préoccupations.

« Lorsque la pandémie a frappé, nous nous sommes demandé “Que pouvons-nous faire pour aider le public?” », déclare Alexis Smirnov, co-fondateur et directeur de la technologie de Dialogue. « Nous fournissions déjà des services de santé virtuels à des millions de Canadiens par l’entremise de notre service d’entreprise, mais nous estimions avoir une plus grande responsabilité d’appuyer le public au sens large. »

L’équipe a commencé par développer Chloé pour la COVID-19 en mars en tant que ressource d’information permettant aux Canadiens d’accéder à des données pertinentes et précises et d’alléger le volume d’appels au 811 dans tout le pays. Lancée ce mois-ci grâce à l’appui financier de l’organisme national voué à l’innovation Mitacs, la dernière version propose de solides fonctionnalités telles que des capacités de questions-réponses très larges, un accompagnement quotidien pour les personnes qui doivent s’auto-isoler pendant 14 jours et des informations en temps réel sur les tests du coronavirus, y compris les centres de test les plus proches dans tout le pays et s’il est nécessaire ou non d’avoir un rendez-vous.

« Si vous devez vous auto-isoler par exemple, Chloé vous contactera chaque jour afin d’effectuer un suivi de vos symptômes, de vous expliquer à quoi vous attendre et vous fournir des conseils pour savoir à qui vous adresser si vous avez besoin d’aide », explique Alexis Smirnov.

Accessible sur la page covid19.dialogue.co à partir de n’importe quel appareil disposant d’un accès à Internet, y compris les téléphones intelligents, les tablettes et les ordinateurs, l’assistante virtuelle Chloé pour la COVID-19 se présente sous la forme d’un avatar inspiré de la première infirmière embauchée par l’entreprise lors de son lancement en 2016. Elle s’appuie sur des informations issues de sources médicales et gouvernementales canadiennes fiables afin de fournir des renseignements généraux sur le virus et de répondre à des questions plus spécifiques liées à l’infection et aux risques de complication, à la propagation du virus, aux symptômes, au traitement, aux plans de voyage, etc.

De multiples informations circulent rapidement au Canada, chaque juridiction provinciale, territoriale et municipale ayant son propre site Web dédié à la COVID-19, explique Alexis Smirnov. Le rôle de Chloé consiste à accéder rapidement à ces renseignements, à les indexer et à les utiliser pour transmettre les informations les plus pertinentes et les plus précises aux utilisateurs.

Des étudiants contribuent à accélérer la technologie

Des étudiants à la maîtrise de l'Université de Montréal et de Mila, l’Institut québécois d’intelligence artificielle, participent au développement de cette technologie en partageant leur expertise en apprentissage machine. Leur stage est financé par Mitacs, qui offre actuellement aux entreprises canadiennes développant des solutions pour lutter contre la COVID-19 une promotion spéciale leur permettant d’investir seulement 3 750 $ sur un financement total de 15 000 $ qui couvre l’allocation d’un stagiaire jusqu’à six mois.

Décrivant le travail des stagiaires de Mitacs comme « déterminant afin d’aider à faire progresser Chloé », Alexis Smirnov souligne que « les étudiants travaillent aux côtés de nos ingénieurs afin de résoudre nos principaux défis technologiques ».

Par exemple, le stagiaire de Mitacs Nicolas Trudel-Mallet est chargé d’ajuster les capacités de traitement naturelles du langage de Chloé, tandis que Yassir El Mesbahi contribue à l’amélioration du système de conversation sous-jacent du robot conversationnel.

« La difficulté avec une assistante virtuelle, c’est que les messages peuvent être interprétés de différentes manières », indique Nicolas Trudel-Mallet, expliquant que le système doit comprendre si une phrase comme « non, merci » signifie « non » ou « merci ». « Notre objectif est d’obtenir le plus haut niveau de précision possible », poursuit-il.

Pour lui, cette expérience constitue une occasion d’apprendre sur le secteur en plein essor de la télémédecine, qu’il s’attend à voir devenir encore plus important une fois la pandémie terminée, tout en contribuant à un projet utile. « C’est extrêmement gratifiant en tant que stagiaire d’avoir la possibilité de travailler directement sur un projet qui va être bénéfique à tant de personnes », s’enthousiasme-t-il.

Le projet Chloé pour la COVID-19 est développé en collaboration avec plusieurs partenaires technologiques : Dataperformers, Google Cloud, Mila, Nu Echo, Samasource et Scale AI.

Ce projet peut accueillir d’autres stagiaires de recherche. Les étudiants en génie logiciel, intelligence artificielle ou télémédecine de partout au Canada peuvent contacter l’équipe de développement des affaires de Mitacs.

À propos de Mitacs :

Mitacs est un organisme sans but lucratif qui favorise la croissance et l’innovation au Canada en solutionnant des défis d’affaires à l’aide de solutions de recherche des établissements d’enseignement. Mitacs est financé par le gouvernement du Canada, le gouvernement de l’Alberta, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, le gouvernement de l’Ontario, Innovation PEI, le gouvernement du Québec, le gouvernement de la Saskatchewan et le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador. Pour en savoir plus sur Mitacs et nos programmes, visitez mitacs.ca/fr/nouvelles.

###

 

 

 


Contact pour les médias
 

Heather Young
Directrice, Communications
Mitacs
hyoung@mitacs.ca
604-818-0020