Le gouvernement du Canada investit dans de nouveaux projets visant des applications de la génomique

10/11/2016

Vancouver, C.-B. – Les Canadiens ressentent les effets des problèmes mondiaux comme les changements climatiques, la maladie et la concurrence  grandissante sur les marchés d’exportation. La génomique procure de nouvelles connaissances, de nouveaux outils et des innovations qui peuvent servir à résoudre ces problèmes, alimenter la productivité, la croissance et les percées médicales utiles à la population canadienne.

Le secrétaire parlementaire de la ministre des Sciences, Terry Beech, a annoncé aujourd’hui à l’Université de la Colombie-Britannique, au nom de l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences, que le gouvernement fédéral accorde un financement de six millions de dollars à six nouveaux projets d’applications de la génomique réalisés dans différentes régions du pays. Différents partenaires dont les provinces, des organismes du secteur public et des entreprises du secteur privé investiront aussi 13 autres millions de dollars dans ces projets.

  • M. Joerg Bohlmann, Ph. D., de l’Université de la Colombie-Britannique, collabore avec le gouvernement de cette province à accélérer la croissance des thuyas géants possédant des attributs de grande valeur qui protégeront cette industrie de 1 milliard de dollars contre les menaces des changements climatiques et des agents pathogènes.
  • Drs Cynthia Hawkins et John Racher, de l’Hôpital pour enfants malades de Toronto, collaborent avec NanoString Technologies à la mise au point de tests diagnostiques de cancer pédiatrique qui amélioreront la durée de la survie et la qualité de vie des enfants atteints de cancer.
  • Dr David Stewart, de l’Hôpital d’Ottawa et de l’Université d’Ottawa, travaille avec l’Eastern Ontario Regional Laboratory Association à l’amélioration des diagnostics de la médecine de précision pour les patients atteints d’un cancer du poumon, ce qui pourrait faire réaliser plus de 151 milliards d’économies au système de santé canadien par l’élimination des traitements inefficaces.
  • Pierre Thibault, Ph. D., de l’Université de Montréal collabore avec Thermo Fisher Scientific à la mise au point d’un instrument capable de révéler des mutations subtiles dans les cellules cancéreuses des patients, une percée qui pourrait accélérer les découvertes issues de la recherche en santé.
  • Claude Robert, Ph. D., de l’Université Laval collabore avec le Centre canadien pour l’amélioration des porcs inc. et deux grands conditionneurs du porc (Olymel et Hylife) afin d’améliorer à la fois l’efficacité de la production porcine et la qualité de la viande de porc.
  • Matthew Rise, Ph. D., de l’Université Memorial de Terre-Neuve collabore avec EWOS Innovation, en partenariat avec Mitacs, afin d’élaborer des régimes thérapeutiques qui réduiront la maladie et la mortalité du saumon atlantique d’élevage. Leurs travaux pourraient assurer des avantages économiques de 57 millions de dollars à l’industrie aquicole canadienne.

Ces projets sont financés dans le cadre de la sixième série du Programme des partenariats pour les applications de la génomique (PPAG) de Génome Canada. Le PPAG associe des chercheurs universitaires et des utilisateurs des secteurs public et privé pour promouvoir des solutions génomiques qui résoudront des problèmes des utilisateurs ou leur permettront d’exploiter des possibilités. On prévoit que les projets auront d’importantes répercussions économiques et sociales dans un proche avenir, tout en stimulant l’innovation et la commercialisation.   

Par suite d’un partenariat de Génome Canada et de Mitacs, le PPAG favorise également la formation d’étudiants des cycles supérieurs et des boursiers d’études postdoctorales, les chercheurs de la prochaine génération. Plusieurs des projets annoncés aujourd’hui comportent des stages de recherche qui prépareront les futurs entrepreneurs canadiens en leur faisant acquérir une expérience pratique.

Citations :

Honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences

« Ces travaux importants feront progresser l’utilisation de la génomique pour améliorer la santé des Canadiennes et des Canadiens. Ils renforceront également la résistance de notre environnement aux menaces des changements climatiques, tout en appuyant nos secteurs industriels et agricoles. L’annonce d’aujourd’hui est une autre preuve de l’engagement de notre gouvernement à investir dans la recherche appliquée pour résoudre des problèmes réels et à élargir les horizons de la recherche canadienne. »  

Marc LePage, président et chef de la direction, Génome Canada

« Ces projets illustrent la valeur de la génomique grâce à laquelle on pourra proposer des solutions aux secteurs, qu’il s’agisse de foresterie ou de santé, d’agroalimentaire ou d’aquaculture, pour ne nommer que ceux-là. Les applications de la génomique se multiplient, tout comme le vaste potentiel des avantages dont bénéficieront toutes les Canadiennes et tous les Canadiens. »

Alejandro Adem, PDG et directeur scientifique, Mitacs

« Notre partenariat avec le professeur Rise de l’Université Memorial et EWOS Innovation illustre cet engagement partagé de Mitacs et de Génome Canada d’appuyer la prochaine génération d’innovateurs canadiens. Leurs recherches en génomique jouent un rôle important dans la résolution de difficultés multisectorielles, tout en ayant des retombées utiles pour l’économie. »

###

Photo (gauche à droite en arrière) : Alejandro Adem, chef de la direction de Mitacs; Terry Beech, Secrétaire parlementaire pour les Sciences; Joerg Bohlmann, professeur, Laboratoires Michael Smith, Université de la Colombie-Britannique; John Innes, Doyen, Faculté de foresterie; Moura Quayle, Présidente, Génome Canada; Pascal Spothelfer, Président et chef de la direction, Genome BC; avec des chercheurs en génomique de l’Université de la Colombie-Britannique (à l’avant).

 

 


Contact pour les médias
 

Heather Young
Directrice, Communications
hyoung@mitacs.ca
604-818-0020

Mitacs