Prolongation du programme de recherche visant à soutenir la reprise et la croissance économique post-pandémie du Yukon

07/29/2021

Whitehorse, YT — Le financement de la recherche a été prolongé d’une année supplémentaire afin d’aider le Yukon à comprendre les répercussions sociales, culturelles, économiques, environnementales et sanitaires de la pandémie de COVID-19 ainsi que la reprise économique. Le programme de stages de Mitacs est axé sur la recherche liée à l’innovation, ce qui profitera à l’économie du Yukon. Il a été lancé l’an dernier par le gouvernement du Yukon, l’Université du Yukon, l’Université Alberta North et ArcticNet.

Les projets de recherche actuels portent sur une multitude de domaines importants pour le Nord, allant de l’alimentation et de l’eau potable à la santé mentale des femmes, avec la possibilité de soutenir d’autres domaines avec des solutions fondées sur la recherche.

Mitacs, un organisme national sans but lucratif qui forme la prochaine génération d’innovateurs en leur permettant d’acquérir des compétences vitales grâce à des programmes de recherche et de formation uniques, répond aux besoins du secteur privé et des organismes en les mettant en contact avec des stagiaires qui sont en mesure de leur offrir des solutions reposant sur des données que l’on trouve dans les meilleurs établissements postsecondaires.

Cette année, le gouvernement du Yukon augmente sa contribution de 88 000 $, de sorte qu’un maximum de 22 unités de stage seront soutenues par ce programme en 2021-2022. Mitacs utilisera le financement du gouvernement du Yukon pour obtenir des fonds fédéraux afin d’augmenter la valeur totale des stages.

Les projets réalisés à ce jour incluent :

  • Les loisirs thérapeutiques étudiés pour atténuer les effets de la COVID-19 sur la santé mentale des femmes :

En raison de la COVID-19, les femmes ont connu une augmentation du chômage, de la violence conjugale et des responsabilités en matière de soins. En partenariat avec l’Association canadienne pour la santé mentale, des chercheurs de l’Université de l’Alberta étudient l’utilisation des loisirs thérapeutiques au Yukon pour atténuer l’incidence de la COVID-19 sur la santé mentale des femmes Ce projet, qui se déroule au Yukon, est réalisé en partenariat avec l’Association canadienne pour la santé mentale.

Pour de plus amples renseignements, consultez la page sur la santé mentale des femmes et les loisirs thérapeutiques au Yukon dans le contexte de la COVID-19 (en anglais).

  • Des systèmes de culture dans des immeubles résidentiels permettent de remédier aux perturbations de l’approvisionnement alimentaire causées par la COVID-19 :

Avec l’organisme partenaire Cold Acre, des chercheurs de l’Université de l’Alberta étudient comment l’hydroponie — la science qui consiste à cultiver des produits sans l’utilisation du sol, mais qui exige un substrat poreux — pourrait être adoptée pour renforcer l’approvisionnement alimentaire du Nord. Ce projet vise à évaluer la faisabilité de cultiver des produits à l’intérieur d’unités résidentielles en installant les systèmes d’arrosage et de fertilisation nécessaires dans les espaces utilitaires de l’immeuble, et en plaçant les éléments essentiels à la culture dans les espaces habitables.

Pour de plus amples renseignements, consultez la page : Preliminary design of distributed hydroponic grow systems in residential buildings as a means of addressing market interest and food supply chain disruption due to COVID-19 (en anglais).

  • Purification par congélation des eaux contaminées par les activités minières :

Des chercheurs de l’Université Western collaborent avec Core Geoscience Services inc., une entreprise du Yukon, pour étudier et mettre à l’essai une technologie de congélation novatrice, respectueuse de l’environnement et écoénergétique, ce qui est particulièrement utile dans les régions froides. La recherche soutient la mise au point d’une technologie de traitement des eaux au Yukon qui utilise les températures froides et qui pourrait être étendue et appliquée à des sites miniers ou industriels.

Pour de plus amples renseignements, consultez la page : Purification par congélation des eaux contaminées par les activités minières : étude en laboratoire et modélisation mathématique (en anglais).

  • Revégétalisation des mines du Yukon :

Alors que les sociétés minières s’engagent à remettre en état les terres affectées par leurs activités, la revégétalisation des sites touchés dans les régions subarctiques peut être particulièrement difficile. Grâce à une approche communautaire avec les Premières Nations du Yukon, le Centre de recherche de l’Université du Yukon, Newmont Coffee et la mine Minto, cette stagiaire de recherche de l’Université de l’Alberta conçoit des plans de revégétalisation qui améliorent les résultats de la remise en état des mines. 

Pour de plus amples renseignements, consultez la page : Revégétaliser les mines du Yukon grâce à des données et des connaissances autochtones (en anglais).

Citations :

Sandy Silver, première ministre du Yukon

« Au cours de la dernière année, ce programme a profité à plusieurs organisations du Yukon tout en offrant aux étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire des possibilités d’emploi et une précieuse expérience en recherche appliquée. Nous sommes heureux de soutenir la poursuite de la recherche afin d’aider les entreprises du Yukon à se remettre de la COVID-19 et à explorer de nouvelles possibilités économiques pour le territoire. J’encourage les organismes du Yukon qui n’ont pas présenté de demande l’an dernier à le faire cette année. »

Maggie Matear, présidente et vice-chancelière par intérim de l’Université du Yukon

« L’Université du Yukon est fière de s’associer à un programme de recherche qui traite des effets de la COVID-19 sur les communautés du Nord, l’environnement et l’économie. Nous soutenons et encourageons activement la participation des étudiantes et étudiants à la recherche nordique et nous sommes reconnaissants que notre partenariat avec UAlberta North, Mitacs et le gouvernement du Yukon contribue à la réalisation de cet objectif. »

Fiona Schmiegelow, directrice de l’Université Alberta North 

« Au cours de cette période de défis sans précédent, ce programme a offert des opportunités incroyables aux étudiants, et des exemples tangibles de l’énergie et de l’innovation générées par les partenariats entre les organisations et les institutions postsecondaires du Yukon. Nous sommes reconnaissants de travailler avec l’Université du Yukon, le gouvernement du Yukon, Mitacs et ArcticNet pour soutenir cette initiative, et nous attendons avec impatience de nombreux autres projets passionnants. »   

Jackie Dawson, Ph. D., codirectrice scientifique d’ArcticNet  

« Le réseau ArcticNet est heureux de soutenir le stage de Mitacs pour aider à former la prochaine génération de chercheurs du Nord. En établissant des liens entre l’industrie et les établissements d’enseignement, ce programme crée des occasions pour les étudiantes et étudiants et les chercheurs en début de carrière. En finançant des recherches novatrices et des occasions de formation, il nous permet d’acquérir les connaissances nécessaires pour faire face aux défis et aux possibilités du Nord en pleine évolution. »

John Hepburn, Ph. D., PDG et directeur scientifique de Mitacs

« Mitacs est un acteur essentiel du paysage de l’innovation au Canada, agissant comme passerelle stratégique entre le milieu postsecondaire et le secteur privé par l’entremise d’un vaste réseau de partenariats. À titre d’organisme sans but lucratif, Mitacs aide les entreprises du Yukon à trouver des solutions à leurs défis en les mettant en relation avec les meilleurs talents du milieu postsecondaire afin qu’elles puissent étendre leurs activités, créer des emplois et stimuler l’économie du territoire. Parallèlement, les stages de Mitacs donnent aux étudiants du Yukon l’occasion d’acquérir des compétences pratiques inestimables, une expérience en recherche appliquée et des liens avec le secteur privé qui les aideront à obtenir des emplois et favoriseront leur avancement professionnel. »

Faits en bref :

  • Cette initiative fait progresser la stratégie scientifique du gouvernement du Yukon, en particulier les objectifs visant à stimuler la science dans les secteurs privé et civil et à renforcer la capacité scientifique du Yukon.
  • Mitacs est un organisme sans but lucratif qui favorise la croissance et l’innovation au Canada en relevant des défis d’affaires à l’aide de solutions de recherche des établissements d’enseignement.
  • Mitacs est financé par le gouvernement du Canada, ainsi que le gouvernement de l’Alberta, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, le gouvernement de l’Ontario, Innovation PEI, le gouvernement du Québec, le gouvernement de la Saskatchewan, le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador et le gouvernement du Yukon.

Renseignements connexes

Personnes-ressources

Renée Francoeur
Communications du Cabinet
867-334-9194
renee.francoeur@yukon.ca

Alexis Miller
Communications, Bureau du Conseil exécutif
867-456-6507
alexis.miller@yukon.ca

Tanis Davey
Communications en recherche, Université du Yukon
867-332-8625
tdavey@YukonU.ca

ErinRose Handy
Gestionnaire des communications, Mitacs
604-754-1440
ehandy@mitacs.ca

###

 

 


Contact pour les médias

Adam Austen
Conseiller principal en communications
514-705-8355 | aausten@mitacs.ca
Mitacs
ErinRose Handy
Gestionnaire, Communications
ehandy@mitacs.ca

Mitacs