La puissance des partenariats à l'honneur : cinq organismes canadiens unissent leurs efforts pour appuyer des recherches en sciences appliquées du sport

10/23/2014

VICTORIA (C.-B.) – Mitacs, À nous le podium, Orpyx Medical Technologies (« Orpyx »), l’Université de Victoria et l’Institut canadien du sport pacifique ont uni leurs forces pour permettre la réalisation de nouvelles recherches en sciences appliquées du sport. Ces organismes avant-gardistes travaillent à un projet en collaboration avec Samuel Blades, un aspirant au doctorat du département des sciences de l’exercice, de l’éducation physique et de l’éducation à la santé de l’Université de Victoria.

Initialement, la docteure Breanne Everett d’Orpyx a communiqué avec Samuel Blades, technologue du sport au l’Institut canadien du sport pacifique, pour obtenir son avis concernant la possibilité d’utiliser les semelles dotées de capteurs de pression d’Orpyx pour mesurer la performance sportive. À la suite des entretiens initiaux engagés entre Orypx, M. Blades et ses superviseurs de doctorat, il a été établi qu’il n’existait actuellement aucune semelle avec capteurs de pression discrète et simple pouvant être utilisée pendant la course à pied pour obtenir des données qui permettraient aux athlètes d’améliorer leur performance et de prévenir les blessures.

L’équipe de M. Blades, qui inclut l’Institut canadien du sport pacifique, l’Université de Victoria et Orpyx, a convenu que des recherches plus poussées devaient être effectuées. À nous le podium a ensuite contribué au rapprochement avec le programme Mitacs Accélération, lequel jumelle des entreprises avec des étudiants diplômés pour permettre à ces derniers de mettre en pratique leurs aptitudes et leurs connaissances poussées en recherches de façon à élaborer des solutions novatrices.

Le projet d’étude utilisera la semelle avec capteurs de pression d’Orpyx qui peut actuellement fournir des renseignements en temps réel aux patients atteints de neuropathie périphérique. Après de légères modifications, les semelles pourraient servir à prendre des mesures très utiles aux coureurs. Ce projet vise à fournir des recommandations à Orpyx à propos du matériel pour que l’entreprise puisse concevoir des semelles optimisées pour la course. Dans le cadre du projet, la fiabilité au quotidien des semelles SurroSense Rx d’Orpyx sera évaluée par comparaison à des mesures repères. À la fin du projet de recherche, Orpyx sera dotée de toute l’information technique nécessaire pour élargir l’usage actuel de sa technologie SurroSense RxMC à celui de la course à pied, lui offrant l’occasion d’augmenter ses ventes de manière significative et de diversifier les usages de son produit.

Cette nouvelle technologie pourrait servir à rendre l’entraînement plus efficace et à prévenir les blessures chez les athlètes de haut niveau qui exercent un sport directement lié à la course, comme le triathlon, la course d’endurance, le rugby et le soccer, en plus d’offrir des avantages certains dans tout autre sport où la course fait partie intégrante de l’entraînement des athlètes.

« La collaboration entre Mitacs, l’Institut canadien du sport pacifique, l’Université de Victoria, À nous le podium et Orpyx démontre l’importance d’entamer des projets de recherche à partenaires multiples pour faire progresser l’innovation au Canada, déclare le Dr Rob Annan, chef de la direction intérimaire et directeur scientifique, à Mitacs. Ces recherches contribueront à l’avancement de la technologie en sciences du sport. »

« Nous avons conçu le système SurroSense RxMC en utilisant une technologie de plateforme qui permet de recueillir des données sur la pression plantaire dans une grande variété de contextes et de domaines, explique la Dre Breanne Everett, fondatrice et chef de la direction d’Orpyx. Ce partenariat nous fait réaliser un pas de géant vers la concrétisation de cette vision. »

« Voilà un excellent exemple où de multiples partenaires s’associent pour appuyer un formidable projet de recherche en sciences appliquées du sport qui aura une incidence immédiate sur l’entraînement des athlètes de haut niveau de la Colombie-Britannique, affirme le Dr Trent Stellingwerff, directeur, Innovation et recherche, au l’Institut canadien du sport pacifique. Samuel travaille sur le terrain depuis cinq ans pour offrir un service d’analyse de performance aux organismes nationaux de sport. Il connaît les lacunes à combler, et les recherches entreprises seront extrêmement utiles pour la communauté des sciences du sport. »

M. Blades est enthousiasmé par l’occasion et apprécie les partenariats établis. « Pour pouvoir progresser, nous devons pouvoir intégrer la technologie à l’environnement d’entraînement quotidien et de compétition des sports de haut niveau. Pour gagner un réel avantage concurrentiel sur nos compétiteurs internationaux, l’innovation, la recherche et la technologie doivent être présentes dans notre quotidien. Je crois que ce projet nous donne justement cette occasion et je suis très heureux d’en être à la tête. »

À propos de Mitacs : Mitacs est un organisme national sans but lucratif privé qui permet à la prochaine génération d’innovateurs d’acquérir des aptitudes essentielles grâce à une série de programmes uniques de recherche et de formation : Accélération, Élévation, Étapes et Globalink. En collaboration avec des entreprises, le gouvernement et des universités, Mitacs favorise une nouvelle économie en misant sur la ressource la plus précieuse du Canada — les gens.

À propos d’À nous le podium : À nous le podium, un organisme à but non lucratif, établit des stratégies de placement et détermine leur priorité pour des organismes nationaux de sport dans le but d’accroître le nombre de médaillés olympiques et paralympiques canadiens. Le principal bailleur de fonds d’À nous le podium est le gouvernement du Canada. L’organisme peut également compter sur l’appui financier du comité olympique canadien par l’entremise de la Fondation olympique canadienne, du comité paralympique canadien et de la communauté d’affaires.

À propos d’Orpyx Medical Technologies : Orpyx a créé une plateforme de capteurs pouvant être portés pour mettre sur le marché des outils liés à la santé qui changeront des vies et remettre le contrôle à l’utilisateur en lui fournissant des données utiles. Orpyx est en voie de devenir un chef de file mondial dans la création novatrice de technologies de capteurs pouvant être portés qui offrent aux consommateurs des solutions de qualité afin de mieux vivre avec des maladies et d’améliorer leur qualité de vie en général.

À propos de l’Université de Victoria : Le laboratoire de réadaptation et de mobilité corporelle est un laboratoire de recherche à usages multiples de l’Université de Victoria institué par Marc Klimstra et Sandra Hundza. Il étudie différents aspects liés au sport, de la mécanique neurologique du sport dans son rôle face à la performance et à la prévention des blessures à l’étude de la démarche, de la posture et de l’équilibre des adultes plus âgés et d’autres populations cliniques, dans le but ultime d’établir et de perfectionner les stratégies de réhabilitation afin de favoriser la locomotion fonctionnelle et la prévention des chutes. Le laboratoire fait appel à des mesures neurophysiologiques (électromyographie et réflexes automatiques aux stimulations), à des mesures biomécaniques (capture de mouvements en 3-D, passerelles avec capteurs de pression, plateformes de force et capteurs de mouvements inertiels) et à des mesures du comportement moteur.

À propos du l’Institut canadien du sport pacifique: l’Institut canadien du sport pacifique offre un environnement d’entraînement olympique et paralympique de calibre mondial. Grâce au soutien de ses partenaires provinciaux et nationaux, son équipe de chercheurs dans le domaine du sport et d’experts en médecine propose des programmes et des services aux athlètes et aux entraîneurs pour s’assurer qu’ils ont tous les atouts pour gagner des médailles au nom du Canada.

 

 

 


Contact pour les médias
 

Heather Young
Directrice, Communications
Mitacs
hyoung@mitacs.ca
604-818-0020