Une nouvelle approche hydro-limnologique appliquée pour quantifier la contamination provenant des eaux usées domestiques: le cas du lac Saint-Charles.

Le lac Saint-Charles est la source d’eau potable qui alimente plusieurs municipalités sur le territoire métropolitain de Québec, près de 300 000 personnes. La forte urbanisation de son bassin versant a accéléré sa dégradation. Les données scientifiques laissent croire que cette dégradation pourrait être irréversible si les actions requises ne sont pas mises en œuvre rapidement. Ici, nous utiliserons une nouvelle approche hydro-limnologique appliquée mettant en relation le bilan hydrologique et les propriétés limnologiques du lac pour quantifier l’impact des eaux usées domestiques.