Recherche sur l’adaptation des jeunes et des familles en lien avec la pandémie de la Covid-19 : Une étude longitudinale

La Covid-19 a été déclarée pandémie par l’Organisation mondiale de la santé le 11 mars 2020, résultant d’abord en un confinement général de la province du Québec de mars à mai 2020, et depuis à des mesures sanitaires restrictives dans le but de diminuer la propagation du virus. Ce projet de recherche porte sur l’adaptation des jeunes et des familles dans le contexte de la pandémie de la Covid-19. Il s’agit de poursuivre une recherche qui a débutée à l’été 2020 auprès de parents d’enfants âgés entre 6 et 17 ans et auprès d’adolescents âgés de 14 à 17.

Fonctionnement scolaire des enfants vivant en contexte pandémique et contribution du tutorat pour soutenir la réussite scolaire des enfants 6-17 ans.

Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale pour la Santé déclare que l’éclosion de la COVID-19 est désormais une pandémie. Face à la propagation du virus et à la mortalité qui l’accompagne, le gouvernement Québécois met en place les mesures de confinement strict. Les premières études établissent que l’adaptation globale des enfants est peu compromise par la pandémie, mais que certains groupes d’enfants s’adaptent moins bien que d’autres. Alors que la seconde vague sévit et que de nouvelles restrictions sont mises, l’adaptation des enfants peut avoir changée depuis mai 2020.

Adaptation psychosociale des enfants vivant en contexte pandémique – Étude longitudinale

Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale pour la Santé déclare que l’éclosion de la COVID-19 est désormais une pandémie. Face à la propagation du virus et à la mortalité qui l’accompagne, le gouvernement Québécois met en place les mesures de confinement strict. Les premières études établissent que l’adaptation globale des enfants est peu compromise par la pandémie, mais que certains groupes d’enfants s’adaptent moins bien que d’autres. Alors que la seconde vague sévit et que de nouvelles restrictions sont mises, l’adaptation des enfants peut avoir changée depuis mai 2020.

Parcours d’apprentissage et bien-être à l’école en contexte COVID

Dans ce projet de recherche, l’organisme partenaire, la Fondation Jasmin Roy vise à dresser, avec le soutien de la chercheure principale et des stagiaires, un portrait du bien-être à l’école et des pratiques de soutien aux parcours d’apprentissage en contexte COVID. Les consignes sociosanitaires imposent certaines limites aux interactions en classe. Alors que certaines pratiques impliquant notamment la proximité physique étaient utilisées par les enseignants pour établir la relation de confiance avec l’élève, le contexte actuel oblige de repenser les pratiques de soutien.

Intervenir en milieu de vie et de soins pour personnes aînées en temps de Covid-19 : quand l’action tombe sous le sens

Dans le contexte actuel de pandémie du Covid-19, de nombreux exemples d’échecs du système de soin et d’hébergement des ainées en résidences et de maltraitance furent présentés dans les médias. Or, il existe aussi plusieurs exemples de réussite où les milieux d’hébergement ont su s’adapter aux nombreux défis que pose l’actuelle crise.

Parcours d’apprentissage et bien-être à l’école en contexte COVID

Dans ce projet de recherche, l’organisme partenaire, la Fondation Jasmin Roy vise à dresser, avec le soutien de la chercheure principale et des stagiaires, un portrait du bien-être à l’école et des pratiques de soutien aux parcours d’apprentissage en contexte COVID. Le retour à l’école au printemps 2020 suivant les consignes sociosanitaires impose certaines limites aux interactions en classe.

Programme de promotion de la bienveillance et de lutte contre l’intolérance entre résidents : Améliorer la vie collective en résidence privée pour aînés

L’intolérance, ou la maltraitance, entre résidents en résidence privée pour aînés (RPA) est un sujet émergent de préoccupations pour les secteurs privé, public et communautaire. Peu de pratiques et d’outils validés existent pour contrer l’intolérance entre résidents en RPA et pour promouvoir le « bien vivre ensemble ». Le présent projet a pour but de développer et d’implanter un programme visant la promotion de la bienveillance et la lutte contre les situations d’intolérance entre résidents au sein de RPA situées en Estrie et en Montérégie, au Québec.

La réalité virtuelle comme outil de lutte contre la victimisation des personnes aînées

La réalité virtuelle est un outil de plus en plus utilisé par et pour les personnes aînées. Par contre, il y a peu de connaissances scientifiques entourant l’utilisation de cette technologie dans le cadre d’expériences de nature sociale. Ce projet vise donc à mieux comprendre comment les personnes aînées réagissent à des activités de sensibilisations à la maltraitance, l’intimidation et l’âgisme par le biais de la réalité virtuelle, en se joignant à l’activité Les Ateliers 360 de la Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais.

La réalité virtuelle : une façon novatrice de favoriser l’apprentissage socio-émotionnel chez les adolescents (deuxième partie)

Le présent projet vise à mettre sur pied un outil d’intervention utilisant la réalité virtuelle afin de favoriser le développement de saines habiletés sociales et affectives chez les adolescents. En collaboration avec la Fondation Jasmin Roy, le stagiaire sera ainsi appelé à participer à la création de scénarios sociaux qui seront projetés par le biais de la réalité virtuelle aux adolescents dans leur milieu scolaire, à l’élaboration d’un guide permettant aux enseignants de diriger la réflexion en lien avec ces projections ainsi qu’à l’évaluation de l’efficacité de l’outil d’intervention.

De la vulgarisation scientifique à l’expertise des organisations à but non lucratif : les défis et enjeux du communicateur professionnel dans la production de contenu sensible grand public.

La vulgarisation scientifique suppose de préparer du contenu dit « expert » en vue d’être diffuser et lu par des publics non experts. Ce passage vers un contenu profane demande de comprendre l’information d’origine, mais également des différents publics auxquels il s’adressera : il faut alors communiquer un message pertinent pour ce public au regard de l’expérience du monde de ce destinataire; de ses jugements culturels et sociaux et du sentiment qu’il éprouve face au message et à son destinateur.

Pages