Vers une redéfinition de l’agenda de négociation à l’OMC ?

Alors que les attentes étaient grandes, la Conférence ministérielle de Buenos Aires de l’OMC s’est conclue sans même que soit adoptée une Déclaration ministérielle commune, entraînant ainsi de vifs débats sur la fonction de négociation de l’Organisation mondiale du commerce. La précédente conférence ministérielle tenue en 2015 s’était conclue sur une absence de consensus quant à l’avenir des négociations, reconnaissant même une divergence entre les membres quant au cycle de Doha.

Les évolutions des négociations commerciales et le droit international économique : questions choisies

Le succès du commerce extérieur canadien est largement attribuable aux réductions des barrières commerciales qui se sont négociées dans les forums internationaux depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les importations et exportations constituent près de 65% de la production canadienne.

L’industrie canadienne et les accords de libre-échange : les cas du Brexit et de la renégociation de la gestion de l’offre dans le cadre de l’ALENA

Le domaine des accords de libre-échange subit des chocs majeurs depuis quelques mois. Alors qu’on arrivait à peine à comprendre les implications juridiques du nouveau phénomène de prolifération des accords de libre-échanges et de redéfinition de ceux-ci, la donne change à nouveau. Par exemple, en juin 2016, les Britanniques se sont exprimés en faveur d’une sortie de l’Union européenne. Aussi, en mai 2017, le nouveau président américain a communiqué au Congrès son intention de renégocier l’ALÉNA. Ces deux situations auront un impact certain sur l’industrie canadienne.