Remise en état des sites d’enfouissement pour produire des cultures bioénergétiques

Ce projet vise à remettre en état des sites d’enfouissement fermés pour produire des cultures bioénergétiques comme substitut aux cultures traditionnelles. L’établissement de cultures dans des zones désaffectées de ce type présente des risques inconnus de contamination liés aux matériaux hérités du terrain. Cultiver des cultures énergétiques tirées de la biomasse sur ces sites élimine ce risque, mais il reste de nombreux éléments inconnus d’ordre technique et économique et liés au système lui­même relativement à l’état de ces sites.

Utilisation des sites de décharges désaffectées pour faire pousser des cultures énergétiques; exclusion du biogaz issu de la rhizosphère en utilisant une doublure d'argile géosynthétique (DAG)

L’un des principaux inconvénients de la production de biocarburants est qu’elle crée une concurrence qui s’exerce sur les terres avec les cultures vivrières traditionnelles. L’étude du potentiel des sites d’enfouissement de déchets urbains solides déclassés pour accueillir la production de cultures énergétiques a largement été ignorée au Canada et ailleurs en Amérique du Nord. L’un des principaux obstacles à l’établissement de cultures sur de tels sites vient de la présence de fortes concentrations de biogaz d’enfouissement dans la rhizosphère.