La pose de spires métalliques pour le traitement endovasculaire des anévrismes de l’artère communicante postérieure entraîne­t­elle une augmentation de la fréquence des crises du lobe occipital?

Pour empêcher un anévrisme cérébral de saigner, il faut suivre une importante procédure peu effractive. Cette procédure nécessite une formation spécialisée au cours de laquelle on apprend à manipuler un petit tube (un cathéter) qu’on introduit dans l’artère fémorale au niveau de l’aine et qu’on dirige ensuite vers le cerveau. Cette opération s’effectue en utilisant un équipement ultraspécialisé d’imagerie par rayons X. Une fois que le cathéter atteint l’anévrisme, de petites spires métalliques sont positionnées dans l’anévrisme pour l’empêcher de saigner.