Suivi des sols contaminés stabilisés et solidifiés au ciment par la vitesse des ondes de cisaillement

Pour certains types de sols contamines, en particulier dans les cas de contamination mixte, leur encapsulation par stabilisation/solidification au ciment s'avere une approche pratique. L'evolution de l'etude des differentes deformations de ces materiaux est importante autant du point de vue mecanique (par exemple temps de durcissement, evolution des resistances) que du point de vue environnemental (par exemple la lixiviation qui est !"extraction des elements solubles grace a un solvant comme l'eau , la conductivite hydraulique).

Traitement in situ subaquatique par stabilisation/solidification des sédiments contaminés

La gestion des sédiments contaminés et des risques qu’ils peuvent poser pour l’environnement est un enjeu important au Canada. Les administrations portuaires doivent couramment draguer et transporter des sédiments contaminés. Ce transfert vers le milieu terrestre complexifie la gestion des sédiments contaminés. Ce projet vise à proposer une approche qui permettra, dans certains cas, d’éliminer le transfert des sédiments contaminés. Cette approche reposera sur le traitement subaquatique des sédiments par stabilisation/solidification (S/S).

Conception basée sur l'essai à la plaque des sols et fondations routières traitées aux liants hydrauliques

Afin d’obtenir une infrastructure efficace et durable, il est primordial que ses composants résistent aux intempéries et à l’usure des usagers. L’amélioration des sols d’infrastructures et des fondations routières peut se faire de différentes manières, notamment en y ajoutant un liant hydraulique. On décrit alors le résultat

Contrôle de l’incertitude par une approche géostatistique en temps réel des sites contaminés

La réhabilitation des sites contaminés est l’un des défis stratégiques en vue d’une urbanisation durable. Toutefois, plusieurs obstacles freinent leur réaménagement, tout particulièrement l’incertitude liée à leur réhabilitation. Bien que le contrôle de cette incertitude représente un facteur clé facilitant le réaménagement des sites contaminés, il est pourtant peu étudié et maîtrisé, voire inexistant dans la pratique.