Oui, Autonopia lave les vitres.

Les méthodes de lavage de vitres des immeubles de grande hauteur étant pratiquement les mêmes depuis 1930, l’heure est venue de les moderniser.  

Autonopia, une petite entreprise, met au point un robot unique en son genre. Il peut descendre en rappel de façon sécuritaire sur tous les types de surfaces de bâtiments, et ce, beaucoup plus rapidement que les humains. 

L’innovation contre la prolifération d’algues qui peuvent tuer les poissons

Au moment de terminer son doctorat en génie de la conception des systèmes à l’Université de Waterloo, Jason Deglint, 31 ans, a décidé de s’attaquer à un problème qui coûte environ 2 milliards de dollars en dommages et en pertes à l’industrie de l’aquaculture : la prolifération d’algues nuisibles qui tuent les poissons.

Une collaboration avec un incubateur de biotechnologie crée des emplois en recherche

Pour l’entreprise torontoise Dose Biosystems, se concentrer sur la recherche et le développement de la prochaine génération de probiotiques soulève un défi en matière de recrutement : trouver et intégrer du personnel hautement spécialisé. Lorsqu’elles viennent directement des programmes de doctorat, les nouvelles recrues font face à un environnement inconnu qui requiert de nouvelles compétences et des façons de travailler différentes.

Des entreprises en démarrage canadiennes reçoivent des Prix des entrepreneurs Mitacs

Vancouver, C.-B. — Mitacs récompense cinq chercheurs de la relève devenus entrepreneurs pour leurs innovations révolutionnaires qui contribuent à faire avancer l’économie du Canada et, à terme, à améliorer la vie des Canadiens et des Canadiennes, en pleine pandémie de COVID-19.

Les Prix des entrepreneurs Mitacs célèbrent les entreprises en démarrage lancées par d’exceptionnels anciens stagiaires, chercheurs postdoctoraux et participants aux formations de Mitacs qui ont créé leur propre entreprise.

Lutter contre la contamination des eaux souterraines

De nombreux facteurs peuvent amener des entreprises à décider de se lancer dans l’exploitation minière d’un dépôt d’uranium spécifique. L’un des principaux points à prendre en compte est la présence d’éléments qui ont un impact sur l’environnement tels que les dérivés d’arsenic, de nickel et de cobalt appelés « résidus » et « stériles ».