Aération des turbines hydrauliques pour une augmentation du taux d’oxygène dissous dans l’eau en aval : étude d’une méthode numérique prédictive

Les turbines hydrauliques sont utilisées pour la génération propre d’électricité. Dans les barrages, l’eau emmagasinée à parfois tendance à se «stratifier» en plusieurs couches. Celles se trouvant dans la partie inférieure peuvent devenir pauvre en oxygène et une fois que l’eau s’y trouvant sera passée dans la turbine, elle ressortira avec un taux d’oxygène trop faible pour la survie de la faune marine, ce qui peut causer la mort d’une grande quantité de poissons. Plusieurs techniques d’oxygénation de l’eau à la sortie des turbines existent, mais celles-ci peuvent encore être améliorées significativement. Ces techniques ont souvent le fâcheux effet de réduire le rendement global des turbines. Ce stage permettra l’exploration de nouvelles méthodes numériques afin de prédire le processus d’oxygénation de l’eau. Ces méthodes seront utilisées pour simuler différentes configurations afin d’améliorer l’efficacité des techniques en place tout en minimisant les pertes de rendement dans les turbines.

Intern: 
Kevin Beauregard-Jean
Superviseur universitaire: 
François Guibault
Project Year: 
2015
Province: 
Quebec
Partenaire: 
Secteur: 
Programme: