Étude de l’impact des activités humaines sur les taux d’azote et de carbone dans les sédiments du lac Saint-Charles (Québec)

Le lac Saint-Charles est un réservoir d’eau potable qui est soumis à un vieillissement prématuré qui est causé par l’accroissement de la population sur son bassin versant. Il en résulte une dégradation de la qualité de l’eau et de son intégrité écologique. Nous pensons que les eaux usées générées par les humains sur son bassin versant sont l’une des principales sources de nutriments (azote et phosphore) contribuant à la dégradation du lac. Ainsi, le but de l’étude est de vérifier cette hypothèse en étudiant les changements qui sont survenus dans le lac au cours des 400 dernières années. Pour ce faire, la matière organique contenu dans les sédiments du lac sera caractérisée pour son contenu en carbone et en azote. TO BE CONT'D

Intern: 
Roxane Tremblay
Superviseur universitaire: 
Brent Wolfe
Province: 
Ontario
Partner University: 
Programme: