Cibler l’aneuploïdie dans le cancer épithélial de l’ovaire par la modulation de la GTPase Ran. Implications thérapeutiques - Year two

Au Canada, le cancer de l’ovaire est le deuxième cancer gynécologique le plus commun. Étant donné que cette maladie est asymptomatique pendant les stades précoces, plus de 70% des patientes sont diagnostiquées à des stades avancés. Le but de notre projet est de proposer de nouvelles options thérapeutiques du cancer de l’ovaire. Il est établi que la majorité des cellules du cancer de l’ovaire ont un nombre de chromosomes anormal (différent de 46). Nos travaux actuels montrent que cette propriété qui est propre aux cellules cancéreuses est d’un intérêt majeur pour développer une thérapie ciblée du cancer de l’ovaire. En effet, nous sommes en train de développer des molécules thérapeutiques ciblant une protéine appelée Ran, dont le rôle est important pour la survie des cellules cancéreuses et plus particulièrement pour le maintien de ce nombre anormal de chromosomes. TO BE CONT'D

Intern: 
Zied Boudhraa
Superviseur universitaire: 
Anne-Marie Mes-Masson
Province: 
Quebec
Partner University: 
Discipline: 
Programme: