Comprendre l’expérience du harcèlement de rue chez les jeunes: de la recherche à l’action

Le Centre d’éducation et d’action des femmes (CÉAF) définit le harcèlement de rue comme tout propos ou comportement dégradant et non-consenti, commis par des personnes inconnues, dans l’espace public, notamment la rue et les transports en commun. À Montréal comme dans d’autres villes canadiennes, il s’agit d’une pratique très fréquente, qui cible principalement les femmes et les personnes des minorités sexuelles et de genre et parmi elles, les jeunes de 15 à 24 ans en particulier (Cotter et Savage, 2019). Cette forme de violence est généralement vécue très tôt, dès l’adolescence sinon dès l’enfance et a des impacts majeurs et durables sur la vie des femmes et des filles (Blais, Dumerchat et Simard, 2021). Malgré les nombreux témoignages reçus par le CÉAF à ce propos, la recherche sur le harcèlement de rue est récente au Québec et les expériences qu’en font les jeunes sont relativement méconnues. Cette recherche-action vise donc 1) à combler cette lacune dans la littérature scientifique et 2) à produire des outils de sensibilisation à destination des jeunes et de leurs parents. Pour ce faire, une série de focus group rassemblera des jeunes à Montréal, afin de recueillir leurs témoignages tout en les sensibilisant à ce phénomène.

Intern: 
Mélusine Dumerchat
Superviseur universitaire: 
Elsa Galerand
Province: 
Quebec
Partner University: 
Discipline: 
Programme: