Contributions méthodologiques aux études d'impacts des projets de mines d’uranium au Québec

Depuis 2006, le gouvernement du Québec a réorienté sa politique minière pour promouvoir l’exploration de l’uranium dans le nord québécois. Cependant, les manifestations par des groupes sociaux se sont multipliées résultant ainsi en divers blocages de projets d’exploration de l’uranium (Sept-Îles). La demande d’un moratoire sur l’exploitation de l’uranium au Québec a été signée par plus de 300 municipalités, en raison d’une part des incertitudes qui règnent encore sur les conséquences de l’exploration et de l’exploitation des mines d’uranium, et d’autre part, de la perception du risque par les populations qui est fortement liée à l’utilisation de l’uranium dans les centrales nucléaires et aux questionnements concernant la sûreté et la sécurité. Dans ce contexte et à travers ces enjeux majeurs liés à l’exploration et l’exploitation des mines d’uranium, les controverses concernant les enjeux économiques, environnementaux et sociaux s’avèrent très importantes. Une fois ce constat établi, le besoin se fait alors sentir de développer un outil méthodologique contribuant à un meilleur encadrement des études d’impact de projets d'exploitation des mines d'uranium.

Intern: 
Fatima Lahyani
Superviseur universitaire: 
Jean-Philippe Waaub
Project Year: 
2014
Province: 
Quebec
Programme: