Coupes partielles dans des peuplements de la forêt boréale mélangée : Réponses à l'échelle du peuplement, de l’arbre et du sous-bois à un gradient d’intensités sylvicoles

À l’instar d’autres juridictions, le Québec prend un virage écologique en matière d’aménagement forestier. Ce virage l’amène, entre autres, à expérimenter de nouvelles pratiques sylvicoles dont les coupes qui seraient inspirées de la dynamique naturelle des forêts et qui pourraient éventuellement remplacer, en partie, des coupes totales actuellement généralisées en forêt boréale. Avant de mettre en application à grande échelle ces nouvelles approches sylvicoles, il importe de les tester et évaluer, sur une période assez longue, dans cadre expérimental rigoureux. Le présent projet se situe dans ce contexte et vise à évaluer les effets de différents types de coupes « alternatives » expérimentales réalisées il y a 12 ans. Les effets en question incluent la survie, la croissance et la régénération des arbres et la biodiversité des plantes de sous-bois. Ces résultats aideront Tembec à développer des nouvelles pratiques forestières « écosystémiques » et socialement acceptables.

Intern: 
Benoit Lafleur
Superviseur universitaire: 
Brian Harvey
Province: 
Quebec
Partenaire: 
Secteur: 
Partner University: 
Discipline: 
Programme: