Développement de biocides à base d'extractibles végétaux pour le contrôle des maladies et de la germination lors de l'entreposage des pommes de terre.

Un des marchés d’intérêt pour les molécules biocides des extraits d’écorces est l’agriculture, et plus spécifiquement la production de pommes de terre. Suivant la récolte des pommes de terre, leur entreposage peut devenir problématique. Deux grands défis se présentent; 1) les maladies c’est-à-dire le développement de microorganismes causant la pourriture des tubercules et 2) la germination hâtive des pommes de terre occasionne de nombreuses pertes. L'industrie de la pomme de terre au Canada évalue les pertes en entreposage à 10% de la récolte, ce qui représente environ 75 millions $. Au Québec, on évalue les pertes à 66 030 tonnes/an. Les fongicides et antigerminatifs chimiques actuellement utilisés pour contrer ces problématiques peuvent être dommageable pour l’environnement et même pour la santé. Peu d’alternative naturelle à coût abordable sont actuellement disponibles sur le marché. En accord avec leur perspective de développement durable et de préservation de l’environnement, l’UQTR, Innofibre et les Producteurs de Pommes de terre du Québec désire s’investir dans le développement de produits biosourcés pour répondre aux besoins des agriculteurs.

Intern: 
Michelle Boivin
Superviseur universitaire: 
Isabel Desgagné-Penix
Project Year: 
2018
Province: 
Quebec
Programme: