Développement d’un prototype pour séquestrer le CO2 à la cheminée d’un grand émetteur par carbonatation minérale de résidus miniers de silicate de magnésium

Suite au protocole de Kyoto (1997), l’impact des gaz à effet de serre (CO2) sur les changements climatiques est devenu une préoccupation mondiale. Les industries comme les raffineries, aciéries et cimenteries sont l’une des principales sources de richesse et d’emplois au Canada. Indispensable à l’économie du pays mais parallèlement grandes émettrices de CO2 leur arrêt est inenvisageable. La solution proposée dans ce projet est de capter le CO2 directement dans les fumées émises par ces industries, afin de l’inhiber sous forme solide (carbonates) par l’intermédiaire de résidus miniers et ce avant sa dispersion dans l’atmosphère. Les carbonates produits par le traitement du CO2 pourront être valorisables économiquement. Nos recherches réalisées préalablement et protégées par plusieurs brevets nous confèrent une expertise significative sur les techniques de carbonatation du CO2. L’objectif du projet est de parvenir à concrétiser ces recherches par le développement d’un prototype à l'échelle préindustrielle tout en approfondissant les connaissances physicochimiques fondamentales du processus de carbonatation.

Intern: 
Julien Mocellin
Superviseur universitaire: 
Guy Mercier
Province: 
Quebec
Partenaire: 
Partner University: 
Programme: