Développement d’un prototype pour séquestrer le CO2 à la cheminée d’un grand émetteur par carbonatation minérale de résidus miniers de silicate de magnésium

Depuis le protocole de Kyoto (1997) et la COP21 de Paris (2016), l’émission de gaz à effet de serre (GES) est devenue une préoccupation mondiale. Intrinsèquement liés à la croissance économique, les GES sont directement responsables du changement climatique. La solution proposée dans ce projet est de parvenir à séquestrer le CO2 émis par les fumées des industries émettrices (cimenteries, raffineries), et ce afin de l’inhiber sous forme solide (MgCO3) par l’intermédiaire de résidus miniers. Après calcination, les carbonates seraient ensuite vendus sous forme de MgO. Nos recherches réalisées préalablement et protégées par un brevet nous confèrent une expertise significative sur les techniques de séquestration du CO2. L’objectif du projet est de parvenir à concrétiser ces travaux par le développement d’un prototype à l'échelle préindustrielle tout en approfondissant les connaissances physico-chimiques fondamentales du processus de carbonatation. L'intérêt pour l'entreprise partenaire est de développer un projet innovant dans le domaine de la séquestration du CO2 qu'elle pourra ensuite appliquer sur ses sites industriels. Ce projet serait de plus rentable car il permettrait de produire du MgO à partir de la calcination de MgCO3 obtenu par la séquestration du CO2 dans les fumées.

Intern: 
Julien Mocellin
Superviseur universitaire: 
Guy Mercier
Province: 
Quebec
Partenaire: 
Partner University: 
Programme: