Diagnostic de capacités organisationnelles d’apprentissage en contexte de crise

En situation de crise ou haute turbulence, les organisations doivent pouvoir réagir rapidement aux bouleversements provenant de l’environnement interne et externe ayant un impact sur les pratiques et routines habituelles, tout en maintenant leurs activités quotidiennes. Afin de répondre à des situations critiques inédites, l’organisation de ces réponses doit pouvoir se faire selon des cycles d’apprentissage accélérés au sein des équipes : absorption de connaissances externes (inhabituelles), partage de ces connaissances au sein des équipes, capacité d’expérimenter de nouvelles pratiques, pollinisation de nouvelles connaissances et transfert d’apprentissages entre équipes. Or, cette vitesse d’apprentissage dépend de plusieurs facteurs à la fois associés aux capacités d’apprentissage en temps normal dépendamment entre autres de la culture organisationnelle, à la fois de l’interaction des capacités existantes avec la situation critique inédite qui est productrice de stress sans précédent.
Au moyen d’une méthodologie quantitative basée sur l’analyse de réponses à des questionnaires, notre recherche s’intéresse donc à identifier plus précisément les facteurs ayant une influence sur les capacités d’apprentissage et d’adaptation au sein des équipes en contexte de crise.

Intern: 
Patrick Groulx;Margaux Manent
Superviseur universitaire: 
Kevin J Johnson
Province: 
Quebec
Université: 
Partenaire: 
Secteur: 
Partner University: 
Discipline: 
Programme: