Écoute spatiale, déficiences auditives et appareils acoustiques

Les personnes dont l'ouïe est normale ont une remarquable capacité de situer les sons dans l'espace, parce que le cerveau peut analyser les moindres différences entre les ondes sonores qui atteignent les deux oreilles. Ces indices acoustiques sont moins importants lorsque la personne sait d'où provient le son, mais ils sont extrêmement importants lorsque le son provient d'une source inconnue, comme c'est souvent le cas dans la vie quotidienne. Au cours de ce projet de stage avec Oticon Canada et le Centre de recherche Oticon au Danemark, le stagiaire poursuivra sa recherche doctorale en vue de découvrir la façon dont les personnes atteintes d'une déficience auditive peuvent utiliser ces indices sans appareil acoustique et avec des appareils acoustiques dont on a modifié le type de traitement numérique des signaux afin de contrôler les signaux de sortie des appareils. Étant donné le fait que les déficiences auditives touchent près de 10 % de la population canadienne et 30 % des Canadiens de 60 ans ou plus, ces innovations pourront éventuellement profiter à de nombreuses personnes.

Intern: 
Gurjit Singh
Superviseur universitaire: 
Mme M. Kathleen Pichora-Fuller
Province: 
Ontario
Partenaire: 
Discipline: 
Programme: