Élaborer et évaluer la technologie de production des portraits­robots

Les services de police créent couramment des portraits­robots des criminels, portraits qui les aident à rechercher des suspects. Traditionnellement, les portraits­robots ont toujours été créés à partir d’un vaste ensemble de photos ou de dessins au trait des traits caractéristiques du visage (p. ex., les yeux, la bouche, le nez, les cheveux). Or, les portraits obtenus ainsi sont vraiment peu ressemblants. Sherlock Software est un programme informatique en 3D qui permet de réaliser des portraits­robots des visages en trois dimensions. Le logiciel travaille de façon itérative en se basant sur les images sélectionnées par les utilisateurs pour obtenir une image de plus en plus ressemblante du suspect recherché. Ce stage permettra, en faisant appel à des participants bénévoles, d’évaluer l’efficacité du logiciel de création de portraits­robots et sa capacité de produire des visages reconnaissables. Les résultats serviront de guides aux modifications à apporter au logiciel afin de corriger ses limites, d’accroître son taux de réussite en matière de production de portraits reconnaissables, et de se prononcer en définitive sur son utilité pour les services de police. Ce projet est en collaboration avec PRECARN.

Intern: 
Jamal Mansour, Michelle Bertrand, Natalie Kalmet
Superviseur universitaire: 
M. R.C. L. Lindsay
Province: 
Ontario
Université: 
Discipline: 
Programme: