Émission de gaz à effet de serre par les sols suite à l’application de cendres de bois dans les érablières estriennes

L’application de composés alcalinisants tels que la chaux ou la cendre est de plus en plus envisagée dans les érablières du Québec afin d’améliorer le statut acide-base du sol et la nutrition des forêts. Il est possible, cependant, que ces composés provoquent un accroissement de l’activité microbienne du sol, ce qui pourrait augmenter la production de gaz à effet de serre par les sols forestiers. Le présent projet vise donc à quantifier les émissions de gaz à effet de serre pouvant survenir à court terme suite à l’application automnale de différentes doses de cendres et de chaux dans des érablières appartenant à la papetière Domtar située à Windsor en Estrie. Cette dernière produit, annuellement, d’importantes quantités de cendres et leur valorisation comme agent alcalinisant dans les érablières pourrait être très avantageuse pour l’entreprise. Toutefois, en accord avec sa politique environnementale, celle-ci souhaite comprendre pleinement les conséquences d’une telle pratique sur les sols forestiers.

Intern: 
Samuel Royer-Tardif
Superviseur universitaire: 
David Rivest
Project Year: 
2014
Province: 
Quebec
Partenaire: 
Secteur: 
Programme: