Étude sur l'efficacité énergétique et la stabilisation biologique et chimique de la technologie ATAD optimisée. Applications aux résidus domestiques et aux résidus verts

Devant l'augmentation des problèmes environnementaux dus aux changements climatiques causés par l'homme. Et face aux diverses solutions de protection de l’environnement, en terme de nouvelles technologies et/ou amélioration d'un procédé, les scientifiques cherchent constamment des solutions réalistes et raisonnables, voire de nouvelles technologies émergentes. Pour sa part, la MRC de Vaudreuil-Soulanges, intéressée par le développement de méthodes durables et économiques de valorisation des résidus organiques respectueuse de l’environnement, elle vise par ce projet, évaluer le procédé d’une technologie novatrice de traitement ATAD d’une génération « optimisé ». (autothermal thermophilic aerobic digestion). La technologie vise la déshydratation des résidus alimentaires, résidus verts, boues municipales et industrielles par un procédé ATAD suivi d’une désinfection suivi d’une granulation des résidus sans compression de la matière. Diverses analyses devront être effectuées dans le cadre de ce projet en ce qui a trait aux intrants de même qu’aux extrants. Le produit fini considéré comme un amendement de sol (matière résiduelle fertilisante) devra également être soumis à des analyses afin d’en vérifier la stabilité, la maturité, l’innocuité du produit fini, son potentiel commercialisable et déterminer avec précisions les paramètres du procédé, le bilan de masse et la consommation énergétique de celui-ci.

Intern: 
Alix Moise & TBD
Superviseur universitaire: 
Alfred Jaouich
Project Year: 
2015
Province: 
Quebec
Programme: