Évaluation et compilation des publications et des bases de données sur l’évapotranspiration en Ontario, Canada

L’évapotranspiration est un élément fondamental du cycle de l’eau. Selon Environnement Canada, jusqu’à 40 % des précipitations du Canada se dispersent par évaporation ou par transpiration en moyenne. Comme l’évaporation représente une portion considérable du bilan hydrique, sa variabilité a des impacts relativement plus élevés sur les autres processus connexes. Par exemple, l’évaporation influe sur la prédiction des inondations, l’irrigation, la croissance des cultures, la production d’hydroélectricité, la navigation, les maladies, la santé et les sources d’alimentation des peuples autochtones et le bilan du carbone (Bonan, 2002). L’évaluation des publications et des bases de données sur l’évapotranspiration dans la région de l’Ontario, Canada, pourra être consultée par la Toronto and Region Conservation Authority (TRCA) lors de ses prochaines études sur les flux d’évaporation, un élément essentiel du bilan hydrique des bassins versants comme celui de la rivière Humber. Les projets futurs de la TRCA prévoyant une cueillette horaire de données sur les flux d’évaporation permettront de mieux connaître l’hydrologie des bassins versants, y compris les facteurs à l’origine des inondations. L’identification des causes de la variabilité des pertes par évaporation se traduira par une meilleure planification de l’utilisation des terres et des décisions plus éclairées en la matière. Les lacunes dans les données qui seront relevées permettront d’améliorer les programmes d’échantillonnage de la province.

Intern: 
Daphne So
Superviseur universitaire: 
M. Richard Bello
Province: 
Ontario
Université: 
Programme: