Identification des facteurs de vulnérabilité conduisant les athlètes à se doper

Malgré une littérature importante sur le dopage, il n’existe toujours pas de base de données complète qui permet une harmonisation des facteurs de vulnérabilité des athlètes au dopage. Le projet de recherche proposé s’articule donc à construire cette base théorique sur les facteurs de vulnérabilité en les catégorisant afin de comprendre les motivations qui poussent les athlètes à se doper. En conséquence, l’objectif est en premier lieu d’établir cette harmonisation des facteurs de vulnérabilité chez les athlètes. Ensuite, la recherche vise à créer un modèle de changement comportemental avec les facteurs de vulnérabilité afin de mieux pouvoir les associer aux programmes d’éducations proposés par les Organisations nationales Anti-dopage dans le but de les rendre plus complets. L’Organisation mondiale Anti-dopage, en tant que partenaire, retirera deux avantages importants à ce projet. Conformément avec le nouveau standard international sur l’éducation qui arrive en 2021, elle aura l’opportunité de bonifier les futurs programmes d’éducations sur le dopage. Elle pourra aussi développer le volet de la prévention en bénéficiant d’une solide base de données sur les facteurs de vulnérabilité qui aidera à mieux comprendre ce qui pousse les athlètes vers le dopage.

Intern: 
Samuel St-martin
Superviseur universitaire: 
David Pavot
Province: 
Quebec
Partner University: 
Discipline: 
Programme: