Impacts d’une intervention visant l’augmentation du niveau d’activité physique sur la santé cardiométabolique de femmes autochtones

La prévalence de l’obésité est plus élevée chez les peuples autochtones qu’au sein de la population adulte canadienne non autochtone ce qui augmente leur risque de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires. Ainsi, pour réduire les risques inhérents à l’obésité, il est pertinent de développer des programmes d’intervention qui favorisent l’adoption d’un mode de vie actif. L’objectif principal de ce projet est d’évaluer l’impact d’un programme d’intervention de 6 mois sur la pratique d’activité physique ainsi que sur les facteurs de risque du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires chez des femmes autochtones qui présentent une obésité. Ce projet permettra à l’organisme partenaire de démontrer l’importance d’un mode de vie actif pour la santé de femmes autochtones à risque de développer un diabète de type 2 ou une maladie cardiovasculaire.

Intern: 
Myriam Paul
Superviseur universitaire: 
Patricia Blackburn
Province: 
Quebec
Partner University: 
Discipline: 
Programme: