La ruelle bleue-verte comme modèle de gestion durable des eaux pluviales et composante d’une ville résiliente: une étude de la création de valeur, à l’échelle locale et municipale, dans une perspective de cycle de vie et une approche de monétisation

Avec les changements climatiques, il est attendu que les pluies seront plus abondantes (Alliance des ruelles bleues-vertes, 2018), ce qui risquerait d’engorger les systèmes municipaux de gestion de l’eau, qui subissent déjà une pression dans les centres urbains (Bruebach, 2019), notamment à Montréal. Or, ce projet s’intéresse au concept de ruelle bleue-verte comme infrastructure pour gérer les eaux pluviales des quartiers montréalais et les détourner des systèmes municipaux. La ruelle bleue-verte détourne les eaux récupérées sur les toitures résidentielles pour les faire percoler à travers un parcours notamment végétal. Cette recherche utilise la méthodologie de l’analyse de cycle de vie, qui mesure les impacts potentiels d’un produit ou d’un service, de la conception à la fin de vie. Ce projet tente aussi d’associer une valeur monétaire aux impacts sociaux et environnementaux potentiels de telles installations innovantes, pour vérifier s’il s’agit d’une solution intéressante pour bâtir une ville résiliente.

Intern: 
Patricia Letarte
Superviseur universitaire: 
Cécile Bulle
Province: 
Quebec
Partner University: 
Discipline: 
Programme: