L’ordonnancement optimal de la chirurgie et de la chimiothérapie dans le traitement du cancer ovarien

La détection du cancer ovarien est généralement difficile en raison du manque de tests de dépistage efficaces. Si la maladie est découverte alors qu’elle est encore confinée aux ovaires, l’intervention chirurgicale seule s’avère thérapeutique chez plus de 90 % des patientes. Toutefois, dans la plupart des cas, les patientes sont diagnostiquées après que le cancer se soit répandu au delà des ovaires. Dans ces cas, un traitement combiné de chirurgie et de chimiothérapie est nécessaire. Malheureusement, le pronostic est sombre, et la médiane de survie est de trois ans seulement, malgré le traitement. En dépit du grand nombre d’études réalisées sur le cancer ovarien, plusieurs questions clés liées à l’ordonnancement et à l’agencement optimaux de la chimiothérapie et de la chirurgie demeurent sans réponse. Jusqu’à ce jour, la recherche avait peu utilisé la modélisation mathématique dans ce domaine. L’équipe de recherche a mis au point des modèles mathématiques simples afin d’intégrer la croissance des tumeurs et les effets des traitements chimiothérapeutiques et des interventions chirurgicales sur le cancer ovarien. L’équipe a considéré le problème de l’ordonnancement optimal de la chirurgie et de la chimiothérapie. On s’attend à ce que ces modèles s’avèrent utiles pour d’autres types de cancer. La recherche effectuée a été acceptée aux fins de publication dans le Journal of Theoretical Biology. Il sera intéressant de comparer les prévisions du modèle avec les résultats de l’essai clinique en cours.

Intern: 
Mohammed Kohandel
Superviseur universitaire: 
M. Pavol Hell
Province: 
British Columbia
Discipline: 
Programme: