Méthode de qualification optique des parebrises pour les applications devéhicules autonomes

Bien qu’imperceptible à l’oeil nu, la surface d’un parebrise automobile n’est pas parfaitement lisse. On y retrouve de minimes fluctuations, qui dévient légèrement la lumière passant à travers la surface de verre. Ces déviations diminuent la précision des applications de conduite assistée (par exemple, l’assistance au freinage), qui dépendent d’une caméra positionnée derrière le parebrise. L’objectif du projet de recherche, effectué en partenariat avec SYNERGX Technologies inc., est de créer une nouvelle méthode d’inspection permettant d’identifier ces variations d’épaisseur sur chaque surface du verre, qui sont présentement indétectables par les systèmes d’inspection actuels. La création d’une telle méthode pourrait alors permettre de quantifier l’effet du parebrise sur la précision des applications d’aide à la conduite. Il en résulterait alors le développement de systèmes d’assistance à la conduite ou encore de conduite autonome beaucoup plus précis et sécuritaires.

Intern: 
Félix Bédard-Massicotte
Superviseur universitaire: 
Jean-Marc Lina
Province: 
Quebec
Secteur: 
Partner University: 
Discipline: 
Programme: