Optimisation de l’utilisation du glycérol chez la vache laitière; quantification des impacts et des facteurs de variation par méta-analyse; publication et valorisation des résultats

En début de lactation et pour subvenir à ses besoins énergétiques (production du colostrum et du lait pour son veau), la vache laitière a toujours et naturellement eu recours au glycérol en mobilisant ses propres réserves de gras (stocké sous forme de triglycéride). Cependant, cette mobilisation excessive et répétée (après chaque naissance) répondant à l’amélioration constante des performances laitières compromet le cycle de vie des vaches laitières. Le glycérol alimentaire permettrait de répondre à ce défi en fournissant une source d’énergie supplémentaire qui en même temps peut améliorer le statut énergétique et prévenir l’incidence de maladies métaboliques observées au début de lactation chez la vache
La méta-analyse a été choisie comme outil pour résumer et quantifier les connaissances acquises sur le glycérol dans l’alimentation des vaches laitières. Les facteurs de modulation de réponse (ex. ; forme, niveaux d’apport et mode d’apport) seront ainsi identifiés, quantifiés permettant d’établir des recommandations d’utilisation utiles pour le nutritionniste et rentables pour l’éleveur laitier.

La première étape a permis de construire la base de données, de l’étudier, de concevoir des sous-bases permettant de répondre à certains objectifs particuliers et de faire de premiers modèles.

Intern: 
Benedict Yanibada
Superviseur universitaire: 
Marie-Pierre Létourneau Montminy
Province: 
Quebec
Université: 
Partner University: 
Discipline: 
Programme: