Parcours des immigrants à Montréal : une analyse rétrospective, situationnelle et de microsimulation à partir de différentes sources de données

Comme l’indique Lord et al. (2019), si la question relative à l’intégration résidentielle des immigrants sur le lieu d’accueil est aujourd’hui bien documentée, elle l’est surtout du point de vue de la connaissance des sociétés d’accueil, des profils et des projets d’immigration. L’analyse des parcours et des trajectoires résidentielles des immigrants au sein des sociétés d’accueil, notamment en termes de mobilité résidentielle dans un espace géographique local, a encore selon ces auteurs beaucoup de choses à nous apprendre. Plusieurs études ont pourtant établi une gamme de facteurs qui sous-tendent le choix des immigrants de s’installer dans un lieu de résidence donné. Ainsi, on sait depuis longtemps que la mobilité résidentielle des immigrants est affectée par des caractéristiques individuelles telles que l’âge et le statut socio-économique (Authier et al. 2010), mais aussi par des déterminants plus structurels à l’instar du type et de la composition ethnoculturelle du quartier, de l’offre de logements ou de l’accessibilité aux services (Pais et al. 2012 ; Marois et Belanger, 2014). Les études sur la ségrégation spatiale aux Etats-Unis,

Intern: 
Georges Alain Tchango Ngalé
Superviseur universitaire: 
Solène Lardoux
Province: 
Quebec
Partenaire: 
Secteur: 
Partner University: 
Discipline: