Relations entre les processus inflammatoires et la perméabilité d'un modèle de BHE aux nanoparticules

L’administration de molécules actives au cerveau est sévèrement limitée par la présence de la barrière hématoencéphalique (BHE) qui sépare le compartiment sanguin du système nerveux central (SNC). L’utilisation de nanoparticules polymères, transportant des actifs, pourrait permettre d’améliorer le traitement des maladies touchant le SNC en permettant la traversée de la BHE.Les interactions entre les nanoparticules et les cellules constituant la BHE sont mal connues. Les nanoparticules pourraient induire des processus inflammatoires affectant négativement les fonctions de la BHE. Par ailleurs, les processus inflammatoires pourraient modifier l’accessibilité des nanoparticules aux tissus cérébraux en modulant la perméabilité de la BHE. Nous nous attendons à démontrer que les propriétés de surface des nanoparticules moduleront les effets inflammatoires et que celle-ci modulera la perméabilité aux nanoparticules. La compréhension des mécanismes inflammatoires, nous permettra d’optimiser des systèmes de transport de médicament au SNC pour les maladies actuellement difficilement traitées comme les glioblastomes, les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson).

Intern: 
Soudeh Fakhari Tehrani
Superviseur universitaire: 
Valerie Gaelle ROULLIN
Province: 
Quebec
Partner University: 
Université d’Angers