Stage de recherche en bibliographie matérielle : le genre littéraire du caquet aux XVIe et XVIIe siècles

Au XVIe siècle, Lyon est le deuxième centre d’imprimerie le plus important au royaume de France, après Paris. La base de données électroniques « Lyon 15-16 », qui contient la description bibliographique de quelque 20 000 éditions imprimées, témoigne de cette richesse. Parmi ces imprimés figurent les « caquets ». Il s’agit de courts textes narratifs publiés aux XVIe et XVIIe siècles. Ils mettent en scène, dans un esprit farcesque ou polémique, le jacassement d’individus assemblés (généralement des femmes de basse extraction sociale : harengères, lavandières, etc.). Ce projet consiste d’abord à repérer, à décrire et à comparer les caquets conservés dans la région lyonnaise afin d’accroître les connaissances bibliographiques sur ce corpus méconnu. L’analyse textuelle et la rencontre de spécialistes de la littérature d’Ancien Régime donneront ensuite lieu à une réflexion sur les notions de rumeur, de collectivité féminine et de public dans la première modernité. Plus précisément, nous étudierons la dimension métadiscursive des caquets, c’est-à-dire leur tendance à commenter leur propre
traitement du langage. Il se dégage en effet du flot de paroles des « caquetants » un discours critique sur la force médiatique du commérage, à une époque où l’efficacité politique de la sphère publique se développe.

Intern: 
Christian Veilleux
Superviseur universitaire: 
Diane Desrosiers
Province: 
Quebec
Université: 
Partner University: 
Université Lumière Lyon 2
Discipline: