Traitement de l’azote ammoniacal dans les effluents miniers au moyen de procédés d’oxydation avancée

Les mines en exploitation doivent se soumettre à des directives environnementales en ce qui a trait à la qualité de leurs effluents. La non-toxicité aquatique, pour la truite arc-en-ciel et les daphnies, est un des critères essentiels, alors que l’azote ammoniacal est l’un des principaux paramètres responsables, même à faible concentration. Ses sources sont l’eau de dénoyage et/ou la dégradation incomplète des cyanures et leurs dérivés. Les exploitants nécessitent donc un système de traitement efficace, robuste et économique afin de palier à cette problématique, tandis que la plupart des technologies disponibles présentent des limites importantes. L’objectif du projet est donc d’évaluer comparativement l’efficacité de plusieurs procédés d’oxydation avancée afin de traiter l’azote ammoniacal. Les résultats obtenus pourraient servir à une meilleure gestion des effluents miniers. Afin d’y parvenir, des essais en colonne seront réalisés, d’abord en mode batch avec des effluents synthétiques et réels puis en mode continu avec écoulement. Les combinaisons des procédés d’oxydation avancée seront testées et analysées dans le but de trouver la meilleure solution possible.

Intern: 
Sébastien Ryskie
Superviseur universitaire: 
Carmen Neculita
Project Year: 
2016
Province: 
Quebec
Programme: