Une nouvelle approche hydro-limnologique appliquée pour quantifier la contamination provenant des eaux usées domestiques: le cas du lac Saint-Charles.

Le lac Saint-Charles est la source d’eau potable qui alimente plusieurs municipalités sur le territoire métropolitain de Québec, près de 300 000 personnes. La forte urbanisation de son bassin versant a accéléré sa dégradation. Les données scientifiques laissent croire que cette dégradation pourrait être irréversible si les actions requises ne sont pas mises en œuvre rapidement. Ici, nous utiliserons une nouvelle approche hydro-limnologique appliquée mettant en relation le bilan hydrologique et les propriétés limnologiques du lac pour quantifier l’impact des eaux usées domestiques. La méthode hydrologique basée sur les traceurs isotopiques dans l’eau (oxygène et hydrogène) et les propriétés physico-chimiques du lac (nutriments, matière organique) seront utilisées pour établir l’apport relatif des eaux usées des installations septiques et des stations de traitement. Les résultats aideront à identifier la source la plus dominante et à prioriser les investissements afin d’améliorer la qualité des eaux de rejets dans le lac.

Intern: 
Biljana Narancic
Superviseur universitaire: 
Isabelle Laurion
Project Year: 
2016
Province: 
Quebec
Université: 
Programme: