Valorisation de biomasses marines et subjectivation d’ingrédients bioactifs

À l’échelle mondiale, le nombre de personne atteintes de désordres métaboliques associés à l’obésité ne cesse de progresser malgré les traitements disponibles. En parallèle, les industries agroalimentaires au Québec cherchent à valoriser des composés résiduels issus de leur production dont les propriétés thérapeutiques restent souvent inexploitées. Par conséquent, l’objectif de ce projet, en partenariat avec les entreprises Silicycle, Fruit d’Or et Coop Ferland-et-Boileau, a pour but de développer de nouveaux ingrédients objectivés avec une plus-value unique à partir de leur biomasse résiduelle marine, riche en oméga-3, ainsi que fruitière et forestière, riches en polyphénols, issues de la production industrielle et disponibles en grande quantité au Québec. En effet, les bénéfices sur la santé métabolique de la consommation de produits marins riches en oméga-3 ainsi que de fruits et légumes riches en polyphénols sont bien connus. Ainsi, ce projet répond à la demande du secteur des nutraceutiques et des produits de santé naturels, en forte croissance. Des bioessais in vitro et des modèles in vivo permettront d’élaborer les combinaisons d’ingrédients présentant le plus de bénéfices potentiels sur la santé. L’association de polyphénols et d’oméga-3, issus de biomasses résiduelles, constitue une voie innovante et prometteuse dans la recherche sur la santé métabolique.

Intern: 
Pauline Navarro
Superviseur universitaire: 
André Marette
Province: 
Quebec
Université: 
Secteur: 
Partner University: 
Discipline: 
Programme: