L’entreprise en démarrage Quantum fait exploser la sécurité aéroportuaire

The innovation involves embedding silicon dots into paper. / with R&D internship funding by MitacsMais, jusqu’à récemment, l’idée de Mme Gonzales avait été largement reléguée aux pages de sa thèse de doctorat et elle était devenue professeure.

Un nouveau système vidéo basé sur l’intelligence artificielle aide les aînés à demeurer autonomes et en sécurité.

Le nouvel outil utilise un système de vision par ordinateur fondé sur l’apprentissage profond ainsi que des algorithmes de classification de mouvement pour enregistrer des incidents tels que les chutes en temps réel, alerter des fournisseurs de soins et donner aux professionnels de la santé les informations dont ils ont besoin pour le triage immédiat.

Il n’y a pas de « hum » et de « heu » ici : un chercheur australien sur la piste d’un son mystérieux à Calgary

L’Australien étudie un phénomène étrange surnommé « The Ranchlands Hum » [le son de Ranchlands], un son mystérieux qui tracasse les résidents de la communauté de Ranchlands au nord-ouest de Calgary depuis 2008.

Un mathématicien combat le gaspillage d’eau avec des gicleurs robotiques

C’est là qu’InteliRain entre en jeu. L’entreprise albertaine en démarrage aspire à solutionner le cas des gicleurs extérieurs qui gaspillent de l’eau à cause d’une mauvaise conception. Les systèmes de gicleurs intelligents de l’entreprise n’arrosent que le gazon ou les champs, tout en évitant les trottoirs.

Toutefois, lorsque le PDG d’InteliRain, Cam Cote a réalisé que le vent contrecarrait l’efficacité de ses gicleurs, il s’est tourné vers le mathématicien Yile Zhang de l’Université de l’Alberta pour développer une solution innovatrice à l’aide d’un stage Mitacs.

Les inondations précédentes en Alberta fourniront des données essentielles pour un logiciel de prévision

L’électricité, l’alimentation en eau, les réseaux de communication et le transport collectif ont été complètement fermés. Lorsque ses parents ont été incapables de revenir à la maison, Ashwini a su qu’elle voulait faire quelque chose de mieux pour avertir les gens.

Une réaction viscérale qui crée des débouchés

Il arrive parfois que la réaction viscérale d’une personne face à quelque chose change complètement sa vie. Mais pour les scientifiques de l’Université de l’Alberta, la façon dont les patients souffrant d’une maladie inflammatoire de l’intestin (MII) réagissent à un traitement expérimental pourrait changer leur vie — et celle d’autres personnes. Grâce à un partenariat Mitacs Accélération avec l’industrie, des chercheurs ont découvert qu’un type de graisse alimentaire pouvait apporter un soulagement à cette maladie et créer des occasions d’affaires pour le traitement d’autres affections.

Protéger les enfants et les adolescents contre la cyberintimidation

Bien que son système de filtrage soit en mesure de déceler avec une grande précision les messages de clavardage à contenu malveillant, Two Hat Security désirait mettre en application des algorithmes d’apprentissage automatique  pour déceler automatiquement tout contenu négatif. Pour l’aider à relever son défi en matière de recherche, l’entreprise a opté pour un stage Mitacs Accélération avec Ken Dwyer, un candidat au doctorat en sciences informatiques de l’Université de l’Alberta.

Une jeune entreprise médicale de Calgary fait appel aux talents d’un chercheur par l’entremise de Mitacs

La plupart des gens savent ce que c’est que de se réveiller le matin fatigués et endormis. Mais pour ceux qui souffrent d’un trouble du sommeil lié à la respiration, ces épisodes récurrents de sommeil inadéquat peuvent causer la dépression, le diabète ou même des maladies du cœur. Malgré cela, de nombreux patients éprouvant des problèmes avec la qualité de leur sommeil ne sollicitent pas de diagnostic médical, mais lorsqu’ils le font, le diagnostic et le traitement peuvent représenter un processus ardu qui est perturbateur, inconfortable et malcommode.

Robots dans les sables bitumineux

« Le système que BMI utilisait exigeait beaucoup d’intervention manuelle, » expliqua Stephen Dwyer, un étudiant des cycles supérieurs en ingénierie de l’Université de l’Alberta.

Dwyer et deux collègues étudiants des cycles supérieurs de l’Université de l’Alberta, Jamie Yuen et Nicolas Olmedo, ont repris le défi de recherche avec le programme Mitacs Accélération sous la supervision de leur professeur, Dr Mike Lipsett. À la fin du stage, l’équipe avait un prototype alpha fonctionnel.

Inspirer les jeunes auteurs

Deux étudiantes de doctorat en sciences informatiques de l’Université de l’Alberta, Neesha Desai et Kit Chen, ont longuement réfléchi à cette question.

« Je n’ai rien trouvé », affirme Neesha en riant. « Mais Kit a pensé à quelque chose. »

Ayant fait ses études à Silicon Valley, le lieu de naissance de nombreuses jeunes entreprises, Kit savait immédiatement ce qu’elle ferait si elle n’avait pas de craintes : elle lancerait une entreprise.

Pages