Prix Mitacs pour une étudiante et sa recherche de maîtrise sur les reines de Bohême

L’intérêt que Sophie Charron portait aux reines de l’Europe lorsqu’elle était enfant l’a poussée à entreprendre une maîtrise en études médiévales. Menée sous la supervision du professeur Shami Ghosh du Centre d’études médiévales de l’Université de Toronto, la recherche très originale de Sophie Charron porte sur les reines et les femmes de la noblesse de Bohême à l’époque médiévale. 

L’innovation contre la prolifération d’algues qui peuvent tuer les poissons

Au moment de terminer son doctorat en génie de la conception des systèmes à l’Université de Waterloo, Jason Deglint, 31 ans, a décidé de s’attaquer à un problème qui coûte environ 2 milliards de dollars en dommages et en pertes à l’industrie de l’aquaculture : la prolifération d’algues nuisibles qui tuent les poissons.

Le quantique, pour dépasser les limites des ordinateurs classiques!

Lorsque Vladyslav Los, un étudiant de premier cycle à l’Université RWTH Aachen, en Allemagne, a soumis sa candidature au programme Stage de recherche Globalink de Mitacs, il savait qu’il voulait étudier dans les domaines de la physique quantique et de l’informatique quantique. C’est au cours d’une entrevue avec Adrian Lupascu, Ph. D., professeur agrégé à l’Institut d’informatique quantique de l’Université de Waterloo, que Vladyslav a commencé à voir le chemin passionnant qui se traçait devant lui.

Une stagiaire travaille à un dispositif qui dépiste des agents pathogènes des tiques

Indumathi Prakash, 21 ans, étudiante de premier cycle à l’Université Harvard, travaille à distance depuis chez elle sous la direction de Robert Colautti, Ph. D., qui dirige un laboratoire de l’Université Queen’s consacré à l’étude de la génétique et des invasions biologiques. Indumathi participe à la mise au point d’un dispositif inédit permettant d’extraire et de purifier rapidement sur le terrain l’ADN des tiques dans le cadre d’un projet de détection rapide des agents pathogènes par séquençage génétique sur place.

Une collaboration avec un incubateur de biotechnologie crée des emplois en recherche

Pour l’entreprise torontoise Dose Biosystems, se concentrer sur la recherche et le développement de la prochaine génération de probiotiques soulève un défi en matière de recrutement : trouver et intégrer du personnel hautement spécialisé. Lorsqu’elles viennent directement des programmes de doctorat, les nouvelles recrues font face à un environnement inconnu qui requiert de nouvelles compétences et des façons de travailler différentes.

Le plus beau cadeau du monde : un laboratoire clés en main

Difficile d’imaginer des mots plus durs à entendre que : « votre enfant a un cancer ».

C’est en assistant à de telles annonces bouleversantes que la stagiaire de recherche de Mitacs Taylor Jamieson-Datzkiw a décidé de faire carrière en oncologie pédiatrique, c’est-à-dire dans les traitements contre le cancer destinés aux enfants et aux jeunes adultes.

L’impression 3D accélère la production d’équipement de protection durant la COVID-19

Avec l’apparition de la crise liée à la COVID-19, l’entreprise CAMufacturing Solutions inc. a su qu’elle devait apporter son expertise en fabrication additive, ou impression 3D, afin de faire face à la demande croissante de production rapide d’équipement de protection individuelle (EPI) pour le personnel de soins de santé.

La première entreprise de camionnage autonome au Canada révolutionne le transport de marchandises

La pandémie mondiale n’a pas empêché l’entrepreneur torontois Raghavender Sahdev d’innover. Bien au contraire, il a mis à profit son temps pour propulser son entreprise en démarrage NuPort Robotics, la première entreprise de camionnage autonome au pays, qui aidera à faire progresser l’industrie canadienne du camionnage en utilisant des véhicules électriques écoresponsables sans conducteur pour faire la navette sur de courtes distances entre les centres de distribution, les entrepôts et les ports.

Une chercheuse de Mitacs aide à adapter un décontaminant de fruits aux masques N95

Lorsque la chercheuse postdoctorale Mahdiyeh Hasani de l’Université de Guelph est arrivée au Canada en 2017 et a commencé à travailler avec le professeur Keith Warriner à la mise au point d’un produit pour décontaminer les fruits et légumes frais, elle ne pouvait pas prédire que seulement quelques années plus tard, la COVID-19 changerait profondément le monde, et l’incidence de sa recherche.

Un stagiaire de recherche joue un rôle clé dans la reconversion d’une entreprise suite à la COVID-19

Lorsque la pandémie de COVID-19 a été annoncée et que le gouvernement du Canada a sollicité les chercheurs et les entreprises afin de développer des solutions, Ramtin Rasoulinezhad a répondu présent.

Étudiant des cycles supérieurs à l’Université Western, Ramtin travaillait en tant qu’ingénieur de recherche appuyé par le programme Mitacs Accélération. Il travaillait sur un projet de bâtiment à énergie zéro avec AVL Manufacturing lorsque le PDG de l’entreprise, Vince Discristofaro, l’a choisi pour collaborer directement avec la division dédiée aux solutions hybrides.

Pages