Faire avancer la recherche sur le cancer grâce à Globalink

« J’ai été inspiré par un confrère universitaire qui a pris part au programme l’an dernier et qui fait maintenant la promotion de ce dernier en Inde, raconte Manish. J’ai eu la chance d’être sélectionné pour mener au Canada des recherches sur la leucémie infantile. »

Manish est sur le point de terminer sa dernière année d’études au baccalauréat en technologies — majeure en biotechnologie et mineure en informatique — à l’Institut indien de technologies de Guwahati.

L’attrait d’une visibilité de recherche à l’échelle internationale amène un étudiant indien au Québec

Chez lui, en Inde, Saumya terminera bientôt une formation de cinq ans combinant un baccalauréat en génie électronique et électrique, d’une part, et une maîtrise en économie, d’autre part, à l’Institut de sciences et de technologies de Birla.

Amour « physique » pour le Canada

Shouvik étudie les ondes électromagnétiques térahertz (ondes T), qui se distinguent par leur capacité à rendre visuellement opaques des objets transparents. Les images produites par ondes T présentent des possibilités remarquables en matière d'imagerie et d'examen non destructifs, de diagnostics médicaux, de surveillance santé ainsi que d’identification chimique et biologique.

Profil de professeur Globalink : Christian Desrosiers de l'École de Technologie Supérieure

Par l’expérience et les perspectives différentes qui modèlent sa recherche individuelle, chaque étudiant joue un rôle clé dans les travaux de recherche du professeur Desrosiers. L’étudiant indien Kuldeep Kumar, le premier stagiaire Globalink accueilli dans le laboratoire du professeur Desrosiers, a entamé à l’été 2011 un projet recourant à l’apprentissage-machine pour extraire des données des réseaux sociaux afin d’analyser la croissance et l’évolution de ces derniers. En 2012, l'étudiant chinois Qiquan Shi a poursuivi les travaux amorcés par son prédécesseur indien un an plus tôt.

S’assurer un brillant avenir grâce au programme Mitacs Accélération

L’énergie requise par les systèmes d’éclairage représente toutefois l’une des principales dépenses encourues par les exploitants de serres commerciales. De nombreuses serres utilisent toujours des systèmes d’éclairage d’appoint peu performants pour compenser la lumière naturelle du soleil, surtout en hiver.

Voir la vie en rose

Qiquan Shi a grandi à la ferme au sein d’une famille peu fortunée, dans un petit village de la province chinoise de Guizhou. Après qu’un participant de l’année 2011 lui eut parlé de Globalink, M. Shi perçut le programme comme une chance de découvrir le monde en dépit de ses origines modestes. La possibilité d’effectuer un stage au Canada représentait pour lui l'occasion d'une vie. Surmontant de nombreux obstacles, Qiquan est parvenu à se distinguer dans son pays par sa réussite universitaire hors du commun.

Une occasion de briller au Canada

Ensemble, les deux étudiants et M. Antoniol ont mis au point un système de visualisation de l’évolution d’un logiciel, de sa conception, jusqu’à sa toute dernière version. Ce système met en lumière des renseignements qui se révèlent très utiles aux concepteurs et ingénieurs de logiciels, qui travaillent à l'amélioration constante des progiciels, en accroissant leur rapidité et leur convivialité en vue de leur utilisation sous de nouveaux systèmes d’exploitation informatiques.

Innovation magique dans le domaine du 3D

La diffusion de contenu stéréoscopique par de nouvelles chaînes de télévision entraîne une demande croissante pour la production d’émissions et de publicités animées au moyen de cette technologie.

Comme un poisson dans l’eau

En collaboration avec son collègue étudiant de Mitacs Globalink, Nayantara Duttachoudhury, il a conçu un système permettant de visualiser l’évolution d’un logiciel depuis sa création jusqu’à sa plus récente version. C’est un peu comme si on pouvait voir, de façon simple et condensée, les changements apportés au code interne de l’ordinateur depuis la toute première édition de Multi-tool Word en 1983 jusqu’à la version courante de Microsoft Word 2010.

Globalink : une expérience canadienne qui « amplifie » les connaissances !

Pour Pragyan Hazarika, jouer à ce type de jeu signifie également mettre à profit ses aptitudes en génie. Au cours d’une activité annuelle organisée par Pragyan et un groupe d’amis à l’Institut national indien de technologie (IIT) de Surathkal,  ils ont conçu et fabriqué leurs propres pistolets laser et veste avec capteurs de laser. Fort des connaissances qu’il a acquises dans les applications pratiques des techniques de communication et du génie électrique au cours de cette activité, Pragyan  a entrepris cet été un stage à l’École de technologie supérieure, à Montréal.

Pages