Conversion du glycérol en acroléine et acrylonitrile

La production de biodiésel (et donc de glycérol) à partir des lipides devra être effectuée dans des usines de capacité relativement limitée, donc délocalisées. Une délocalisation similaire des usines de conversion du glycérol pourrait alors s'avérer avantageuse ce qui générerait la création d'activité économique nouvelle dans les régions qui comme le Québec ne bénéficient pas de ressources pétrolières. Les deux composés visés par ce projet (acroléine et acrylonitrile) sont des produits chimiques servant de matières premières.

Développement du système de traitement des eaux usées COLDFIXE : essais de validation en conditions contrôlées de laboratoire

Le système COLDFIXE est un système de bioaugmentation permettant d’améliorer les performances et la capacité de traitement des étangs aérés ou autres installations de traitement des eaux usées tels que des stations d’épuration. Le système COLDFIXE est constitué d’un gabion flottant, placé directement dans l’étang aéré ou autre système de traitement. Le gabion contient un média servant de support bactériologique pour fixer la biomasse et la retenir dans le gabion (et par le fait même dans l’étang) afin de conserver l’activité bactérienne dans le système de traitement.

Optimisation d’une batterie imprimée à base de Zinc

Un certain nombre d’applications comme l’électronique portative ou la traçabilité de produits bénéficieront considérablement du développement de l’électronique imprimée grâce entre autre à la flexibilité et à la légèreté des dispositifs obtenus, couplés à des coûts modérés par l’utilisation de machinerie pouvant les produire rapidement à grande échelle. De plus, la possibilité de créer des sources d’énergies imprimées permettra la conception d’imprimés intelligents autoalimentés.

Traitement de décarbonatation électrochimique et de désinfection simultanée des eaux des tours de refroidissement

L’objectif général de ce projet est de développer un équipement électrolytique à l’échelle du laboratoire et d’optimiser son fonctionnement, en développant les procédés électrolytiques appropriés pour réduire voir éliminer les phénomènes d’entartrage-corrosion et de croissance microbienne et ce, sans ajout de produits chimiques. Ce travail se fera en se basant et en se comparant avec les résultats préliminaires obtenus par la Cie Magnus avec la première génération de machine brevetée et pour laquelle la compagnie Magnus possède un accord de commercialisation.

Transformation de l’α-spodumène en β-spodumène par torche de plasma à différentes atmosphères

L’industrie chimique a atteint un point tournant, depuis la fin du siècle dernier, avec le développement des piles de lithium, dans le but de diminuer la consommation des carburants fossiles. Le carbonate de lithium, soit Li2CO3, est un des nombreux exemple de composé chimique utilisé dans les cathodes de piles pour cette industrie. Le Li2CO3 est produit à partir d’un minerai appelé l’α-spodumène, soit α-LiAlSi2O6, un aluminosilicate de lithium, traité en industrie afin d’en extraire le lithium.

Pages