Calibration de têtes d’abattage-façonnage Ponsse H7 : efforts et bénéfices

Les abatteuses-façonneuses modernes sont munies d’un ordinateur embarqué pour gérer la tête d’abattage-façonnage. Aujourd’hui, ces ordinateurs ne sont pas utilisés à leur plein potentiel. Pour l’être, les instruments de mesure de la tête doivent être calibrés. Ce projet vise à réaliser une étude de type « coûts-bénéfices » pour déterminer dans quels contextes la calibration peut se traduire en gains financiers pour l’entrepreneur et pour la scierie.

Impact des changements climatiques sur l’écophysiologie et la biogéographie du nerprun bourdaine dans l’est du Canada

Une espèce est dite ‘envahissante’ lorsqu’elle est capable de s’établir de façon remarquable dans un nouveau milieu, hors de son aire d’occurrence naturelle. Le nerprun bourdaine (Rhmanus frangula) est une plante envahissante au Canada et aux États-Unis. Originaire de l’Europe et de l’Asie, cet arbuste occupé les forêts et les plantations du Québec et empêche la régénération et succession végétale.

Développement de nouveaux adhésifs à base de lignine organosolv issue des écorces des érables (rouge et à sucre)

Comme susmentionné, les écorces sont des sous-produits de l’industrie forestière et à ce titre, elles constituent un profil de matière première très peu valorisée. L’objectif de ce projet étant la production d’adhésifs biosourcés à partir de la lignine issue des écorces d’érables, celui-ci s’inscrit dans une démarche de développement durable.

Maintien de la productivité des pinèdes grises en forêt boréale

Les peuplements de pins gris sur sables sont des stations forestières peu résilientes en cas de perturbation ou de changement dans la dynamique de végétation. Dans certaines conditions, l’aménagement forestier peut favoriser le basculement d’une forêt productive vers un état de clairière ouverte. En identifiant les facteurs en cause dans le déficit de croissance du pin gris, cette étude vise à déterminer des indicateurs utiles pour prévenir la perte de productivité sur ces sites. Le maintien de la ressource forestière est un des fondements de l’aménagement forestier durable.

Développement d’outils automatisés permettant la cartographie de l’hydrographie surfacique et linéaire et des sites avec contrainte de drainage aux opérations forestières

Le projet vise à développer des outils permettant de réaliser une cartographie de l’hydrographie ainsi que des sites avec contrainte de drainage aux opérations forestières à partir du LiDAR aéroporté et de l’imagerie aérienne. Cette nouvelle cartographie permettra de bonifier les cartes écoforestières en géolocalisant les cours d’eau linéaire et surfacique ainsi que les zones de propension à l’orniérage à une échelle plus fine.

Étude de la résistance au broutement de plants forestiers dans un contexte de migration assistée en forêt mixte tempérée

Les changements climatiques pourraient modifier la composition des forêts d’Amérique du Nord, notamment parce que les espèces méridionales migreraient vers le nord. Les gestionnaires de nos forêts peuvent accompagner la forêt dans ces changements en plantant des espèces méridionales dans la forêt mixte. Cette migration assistée pourrait toutefois échouer si le broutement par les grands herbivores nuit à la survie et à la croissance des jeunes plants. Ce projet vise à déterminer la susceptibilité au broutement des espèces déplacées en quantifiant leur qualité nutritive.

Développement de revêtements retardateurs de flamme auto-stratifiant

Ce projet permettra de préparer des revêtements extérieurs pour le bois possédant plusieurs caractéristiques nécessaires (résistance aux UV, résistance à l?eau, résistance au feu, etc.) à une utilisation plus accrue du bois, que ce soit pour des applications résidentielles, commerciales, industrielles, etc. Ce projet vise le développement de revêtement appliqués en une seule couche mais comportant plusieurs fonctions essentielles à la bonne performance des produits du bois.

Forêt s’Adapter : Pour le développement d’une sylviculture favorisant l’adaptation des forêts de la Vallée du Haut-St-Laurent aux changements globaux

Au Canada, la forêt privée joue un rôle fondamental dans le fonctionnement des paysages agro-forestiers en procurant d'importants biens et services tant aux propriétaires des boisés qu'à leurs communautés environnantes. Ces forêts devront faire face à des conditions futures incertaines causées par les changements globaux, comme c'est le cas pour les forêts de la Vallée du Haut-St-Laurent (Qc, Canada) où ce projet se déroule. Ces menaces pourront mettre en péril l’intégrité écologique et la capacité à procurer des services écosystémiques.

Coupe partielle en forêt boréale mixte et coniférienne : Évaluation des impacts sur les communautés de sous-bois, la dynamique successionnelle et l’environnement de croissance des arbres

La forêt boréale revêt une grande importance écologique et économique pour le Québec. Afin de permettre à la fois la récolte durable de la ressource ligneuse et la conservation de la biodiversité et des habitats de cette forêt, les approches sylvicoles visant à réduite les écarts entre les forêts naturelles et aménagées sont appelées à prendre plus de place parmi les traitements sylvicoles utilisés. Les projets de recherche proposés s’inscrivent donc dans une volonté d’atténuer les effets des pratiques sylvicoles sur divers attributs des écosystèmes forestiers boréaux.

Étude du lien entre la reproduction des oiseaux et l’entomofaune terrestre et aquatique de la forêt d’enseignement et de recherche Macpès

La Corporation de la forêt d’enseignement et de recherche Macpès est un organisme qui a pour mandat d’assurer la gestion et la promotion d’un territoire forestier dédié à l’enseignement et à la recherche. En 2015, un suivi de l’entomofaune a été débuté sur ce territoire, et la Corporation souhaite pérenniser ce suivi afin d’obtenir des données sur la présence des insectes ravageurs sur son territoire.

Pages