Un candidat au doctorat de l’Université Ryerson, exploite le soleil d’Izmir pour son projet de recherche

Le processus de dépôt de candidature s’est fait en un tour de main. Après l’approbation de mon projet, mon université d’accueil, Dokuz Eylül University à Izmir, en Turquie, m’a offert une chambre et le petit déjeuner quotidien dans ses résidences universitaires.

Profil de professeur Globalink : Dre Elizabeth Croft

De 2010 à 2012, la Dre Croft a accueilli des stagiaires Globalink originaires de l’Inde et du Brésil au sein de son équipe. Elle a chaque fois été agréablement surprise par l’éthique de travail et les capacités d’apprentissage de ces étudiants de premier cycle.

Profil de professeur Globalink : Dr Pierre Sullivan

Alors que bon nombre de chercheurs se penchent sur l’étude aérodynamique des grands avions de ligne, très peu de recherches de ce type portent sur les microavions. À titre de directeur du laboratoire de recherche sur la turbulence de l’Université de Toronto, le Dr Sullivan étudie le comportement aérodynamique de ces avions volant à basse vitesse, dans le but d’améliorer leurs performances à un coût minimal pour les fabricants.

Carte postale de la Chine : un étudiant de l’Université Western développe des stratégies de lutte contre les parasites

 

La liberté de se réaliser

Cheng est un étudiant de l’Université des sciences et des technologies électroniques de Chengdu, la capitale du panda géant, ce symbole national chinois. Il en est actuellement à sa quatrième année d’études universitaires. Un stage Globalink à l’Université Ryerson de Toronto, estimait‑il avant de venir au Canada, serait un excellent moyen d’élargir ses horizons tout en acquérant de l’expérience dans son domaine dans un autre pays.

Globalink : pour découvrir une communauté internationale engageante

Un des professeurs chinois de Zoey lui avait décrit Globalink comme un programme de recherche international qui pourrait à jamais transformer sa perception du monde. Il n'en fallut pas plus pour qu'elle s'empresse de poser sa candidature. Devenir membre d’une communauté internationale de recherche était l’un des rêves de vie de  Zoey, une étudiante passionnée de médecine.  Elle fut enchantée qu’on lui offre d’effectuer de la recherche sur la détection du cancer en partenariat avec le Dr Tim Storr du département de chimie de l’Université Simon Fraser.

Voir la vie en rose

Qiquan Shi a grandi à la ferme au sein d’une famille peu fortunée, dans un petit village de la province chinoise de Guizhou. Après qu’un participant de l’année 2011 lui eut parlé de Globalink, M. Shi perçut le programme comme une chance de découvrir le monde en dépit de ses origines modestes. La possibilité d’effectuer un stage au Canada représentait pour lui l'occasion d'une vie. Surmontant de nombreux obstacles, Qiquan est parvenu à se distinguer dans son pays par sa réussite universitaire hors du commun.

Entretien avec un lauréat : Sachin Goel

Les recherches ont mené à la création d’une souche de la bactérie E. coli qui se nourrit de sucre et produit simultanément du biocarburant. Vous trouverez ci-dessous une entrevue exclusive avec M. Goel, récipiendaire du prix Mitacs pour la recherche de qualité exceptionnelle d'un étudiant de premier cycle. Ce prix lui a été remis par l’honorable Ed Fast, ministre du Commerce international et de la Porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, à l’occasion de la deuxième cérémonie annuelle de remise des prix Mitacs, qui s’est tenue le 28 novembre 2012 à Ottawa.

Voyage tous azimuts au Canada

Depuis son séjour  au Canada en 2010, dans le cadre d’un camps d'immersion en anglais, Barbara Paes, de l’Université du Brésil, recherchait une occasion de revenir au pays. C'est pourquoi elle s'est empressée de poser sa candidature pour l'obtention  d'un stage Globalink, après qu’une amie lui eut parlé du programme, à moins d'une semaine de la fermeture pour le dépôt des candidatures. Maintenant étudiante au Brain Research Center de l'Université de la Colombie-Britannique, Barbara revit son histoire d’amour avec le Canada.

Les grands esprits traversent les frontières

Après avoir terminé leur stage Globalink, les étudiants Sreeta Gorripaty, Sisir Yalamanchili et Chaitali Joshi sont dernièrement retournés en Inde. Chacun d’eux est revenu porteur d'un nouvel enthousiasme face à l'ouverture des frontières Canada-Inde par l'entremise de la recherche et de l'éducation.  Comme ces étudiants de grand talent sont les prochains leaders de l’Inde, les liens qu’ils ont établis avec le Canada grâce au programme Globalink et à la visite du ministre dans leur pays pourraient faire une réelle différence dans les relations qu'entretiennent les deux pays.

Pages